La justice française émet un mandat d’arrêt international contre Diack-fils

La sentence est lourde pour Papa Massata Diack. La 32e Chambre du tribunal correctionnel de Paris lui a infligé une peine de 5 ans d’emprisonnement pour corruption active et passive, abus de confiance et blanchiment en bande organisée. Le verdict est tombé ce mercredi 16 septembre.
Pire, un mandat d’arrêt international a été prononcé contre lui. Le fils de Lamine Diack doit aussi verser une amende d’un million d’euros, soit plus de 650 millions de francs Cfa. Egalement, il lui est interdit d’exercer pendant dix ans. 
Son père, l’ancien président de la Fédération sportive internationale chargée de régir les fédérations nationales d’athlétisme et d’organiser les compétitions internationales mondiales (Iaaf) a été condamné à 4 ans dont 2 ans assortis de sursis et une amende de 500 mille euros, soit plus de 330 millions de francs CFA, dans cette même affaire.

Check Also

Les danseurs de Wally sont libres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR