Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Vie Politique et Ousmane Sonko: L'exception sénégalaise dérange 
Complot contre le peuple a échoué Par le Prof Mary Teuw Niane: Le verdict est tombé.

La paix retrouvée: Le Sénégal à la quête d’un sentiment de sécurité 

Après les douloureux événements de ce début du mois de juin, les sénégalais sortent de leur silence pour donner leurs points de vue et commenter ce qui s’est passé. Alors qu’ailleurs en Afrique, on se demande comment se fait-il que le calme soit revenu et que l’armée soit restée républicaine, le Sénégal a encore surpris le monde entier par sa capacité de résilience et de dépassement. Surtout lorsque des situations critiques se présentent et que le chaos semble être inéluctable.

Certainement chacun de nous a dû jouer sa partition pour que le pays ne sombre pas dans l’irréparable. Et dans ce registre, les Forces de défense et de sécurité ont été en première ligne. Elles ont été, comme toujours, des forces de paix.  Malgré le caractère sensible de la situation avec des éléments infiltrés certains, elles ont su rester à la hauteur. Et c’est qui a fait que le bilan a été certes macabre avec 16 morts dont un gendarme, par balles, mais circonscrit. Ça aurait dû être plus grave. Car, il n’y a pas de doute, certains cherchaient à installer le chaos, une forme de révolution pour suspendre les institutions et remettre les pendules à l’heure.
Aujourd’hui, le Sénégal est resté debout. Et c’est l’essentiel. Et ceci nous devons également, en sus des Fds, à l’entregent de bonnes volontés. Serigne Mountakha, Cheikh Mahi Niass, Serigne Mbaye Sy Mansour, Serigne Mouhamadou Laye, l’église et bien  d’autres ont été à pied d’œuvre. Sans relâche. Et les manifestants ont intégré les messages, les appels de bonnes volontés pour préserver l’essentiel qui est la paix.
Aujourd’hui, ce qu’il nous faut, c’est de continuer dans cette lancée. Car, la paix qui est définie comme l’absence de conflit, est le fond de commerce du Sénégal. C’est sa plus grande richesse. C’est cette paix qui fait que le pays est respecté, que nos partenaires y investissent et que les sénégalais puissent plus ou moins s’y épanouir malgré les difficultés économiques.  On comprend alors qu’il y ait des frustrations très fortes chez certains, mais , le monde est ainsi fait que l’homme propose et Dieu dispose. On ne choisit pas toujours son destin. On peut nourrir des ambitions surtout quand elles sont politiques. Mais il faudra s’armer de courage certes mais surtout de patience. C’est ce message que nous devons davantage intégrer et savoir que les hommes politiques qui sont à l’origine de tous ces troubles qu’ils soient du pouvoir ou de l’opposition, représentent une infime minorité.
Et à ce titre, ils ne sauraient nous entraîner dans des aventures qui remettent en cause notre bon vouloir-vivre-ensemble et la stabilité de notre pays.
Il faudrait alors un retour à la raison. Car, en plus de la paix retrouvée, il faudra travailler à asseoir la sécurité qui est plus un sentiment qu’autre chose. Et c’est ce sentiment que nous avons perdu.
Assane Samb

Vérifier aussi

Meurtre de l’oncle de Birame Souleye Diop à Thiès : Du nouveau

L’enquête sur le meurtre de Assane Diop, du nom du vigile tué au marché Nguélaw …