Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Macky tombe sous l’article 27 »
Macky tombe sous l’article 27 »

MACKY a ses partisans à PARIS: « Nous avons beaucoup à faire pour aller vers la victoire en 2024 »

Une déclaration qui sonne comme un aveu. Macky Sall aurait-il déclaré sa candidature en France. Tout porte à le croire. Dès lors, ce dernier va encore entretenir la polémique relative à la présidentielle de 2024. « Nous avons beaucoup à faire après cette déclaration après le dialogue national », a déclaré Macky Sall à Paris dans le cadre d’une visite. Face à ses soutiens, ce dernier semble plus que jamais déterminé à rester au pouvoir et être candidat en 2024. Le chef de l’Etat enfle d’ailleurs la polémique sur sa candidature pour la présidentielle de 2024.

Le président Macky Sall a décidé de prendre la parole. Après le dialogue, il va s’adresser à la Nation pour partager les conclusions et donner les grandes orientations qui permettront la consolidation du modèle démocratique et républicain. Dès lors, la question qui est sur toutes lèvres est de savoir : « s’il va en profiter pour déclarer sa candidature.» Hier, avec cette déclaration qu’il a faite dans une salle archi-comble, Macky semble entretenir la polémique. Des militants galvanisés le poussent à déclarer sa candidature. Il leur lance : «Ce que je peux vous promettre, c’est que grâce à notre travail, nous nous maintiendrons au pouvoir avec la volonté du peuple sénégalais.

Pour faciliter cet objectif politique, il nous faut avoir l’unité en notre sein. Il faut l’unité, il faut la mobilisation, il faut de la générosité entre responsables, entre militants. Tout le reste sera une question de stratégies et de tactique politique. »


Et de poursuivre : « Restez mobilisés ! De toutes les façons, je m’adresserai au pays dans pas longtemps. Donc, nous aurons à faire, beaucoup à faire après cette déclaration pour aller vers la marche du progrès, vers la victoire de 2024. » Macky Sall a demandé à ses militants d’être rassurés de même que ceux de la coalition Benno Bokk Yaakar. « Depuis 11 ans que nous travaillons sous la direction pour imprimer des changements majeurs », a-t-il dit. Il n’a pas manqué d’avertir ceux qui veulent « détruire ce pays. » « Ils nous auront en face. Et nous nous érigerons pour protéger ce pays et instaurer la paix dans ce pays. »

Vérifier aussi

Camp pénal

Camp pénal: Une partie des grévistes de faim suspend sa diète 

Au Camp pénal sis à Liberté 6, les détenus avaient débuté une grève de la …