Ousmane Sonko à ses militants: « Ne soyez pas stressés et profitez du mouton de Tabaski »
Ousmane Sonko à ses militants: « Ne soyez pas stressés et profitez du mouton de Tabaski »

Ousmane Sonko à ses militants: « Ne soyez pas stressés et profitez du mouton de Tabaski »

C’est la première fois qu’il sort de sa réserve suite au verdict dans l’affaire Sweet beauté. Ousmane Sonko, se dit sentir mieux dans sa peau comme jamais. Il a demandé à ses militants de rester fidèles à la cause et à l’écoute tout en passant une bonne fête de Tabaski.

« Je me suis bien reposé certes et j’en ai profité pour aussi être plus proche de Dieu. J’en ai profité pour faire du sport », a déclaré en substance Ousmane Sonko qui dit « rendre grâce à Dieu malgré les difficultés qui bientôt vont se dissiper. Une allure soignée d’habitude, une tenue africaine aussi raffinée. Hier c’est tout le contraire pour Ousmane Sonko qui est apparu, barbu. Flanqué d’une tenue de sport, le leader de Pastef est plutôt relax.

Publicités

Sur un ironique il a rappelé que dans les dix jours de la fête de Tabaski, il est recommandé voire impossible de se couper les ongles ou de se coiffer. Il a préféré rassurer ses militants. Ce dernier dans son speech a rappelé les violentes manifestations qui ont provoqué la mort de près de 20 personnes selon lui. « Ces gens qui ont perdu la vie dans ses manifestions ce sont des martyrs car ils sont tombés sur le terrain des violences et pour la bonne cause », a-t-il indiqué. Pour le sacrifice d’Abraham à l’endroit de son fils Ismaël, Ousmane Sonko explique que Dieu tente par tous les moyens de mesurer le degré de croyance de l’individu. « Pas de calcul, pas de peur, pas de remise en question car chacun doit croire en sa mission.

La vérité finira par triompher par tous les moyens », renchérit le leader de Pastef qui ne s’est pas trop épanché sur le blocus dont il fait l’objet depuis l’annonce du verdict dans l’affaire sweet beauté. Ousmane Sonko en appel chacun de cultiver la paix, mais de ne jamais user de son pouvoir pour tenter d’anéantir son prochain. « Evitons cela, évitons la méchanceté à l’endroit de son prochain. Puisse Dieu nous accorder la paix et la force », a-t-il ajouté. Il a demandé à se militants de passer une bonne fête avant de leur promettre de s’adresser à eux. Il les a exhortés de ne jamais baisser le bras et de continuer à croire au projet mis en branle, de prôner le respect mutuel. « Nous sommes dans notre prêt et d’autre sont quittés. Certains ont été corrompus par le pouvoir », a rappelé Sonko qui prit exemple sur Jésus et ses apôtres à l’image de Pierre à qui il dit : « tu me reniera trois fois avant le chant du coq ».

Le projet ne sera pas simple car j’ai été persécuté et je ne doute point que ce sera la solution pour le pays », renchérit le leader de Pastef. Il a toutefois remercié Serigne Cheikh Saliou Mbacké lui a envoyé un beau bélier d’une valeur symbolique. « Il m’a aidé quand j’ai été agressé sur la corniche. C’est le cas pour Serigne Fallou Mbacké Ibn Serigne Chouaibou. Autant de gestes qui me touchent dans un contexte particulier », a remercié Sonko.

 MOMAR CISSE

Vérifier aussi

Loi d’amnistie : Les députés de Yewwi face à un autre dilemme

Loi d’amnistie : Les députés de Yewwi face à un autre dilemme

Les députés de l’ex-Pastef et de Yewwi Askan Wi vont-ils voter cette offre politico-judiciaire du …