Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Séminaire intergouvernemental franco-sénégalais : Amadou Ba est « déjà » arrivé à Paris
Séminaire intergouvernemental franco-sénégalais : Amadou Ba est « déjà » arrivé à Paris

Présidentielle 2024: Amadou Bâ « redevient » candidat de Benno

L’ancien Premier ministre Amadou Bâ peut tranquillement dérouler sa campagne. En audience au Palais de la République ce mardi, il ressort de leur tête à tête, selon certaines sources, que le Président Sall lui a renouvelé sa confiance comme candidat de la coalition au pouvoir. Il se susurre que Macky himself va s’engager dans la campagne aux côtés d’Amadou.

Il aurait alors instruit tous les leaders de Benno bokk yakaar et de son parti l’Alliance pour la République (Apr) de faire de même. Un ouf de soulagement pour l’ex-Pm qui subissait, depuis quelques temps, une pression forte qui est née de supposées divergences avec le Grand Manitou. 

Publicités

Aujourd’hui, c’est Macky qui siffle la fin de la récréation. Cette audience et l’annonce d’un secrétariat national sur la question, cachent mal le malaise ambiant en sein de la majorité. 

D’autres signes graves comme les attaques dont il fait l’objet publiquement en disent assez long. Aujourd’hui, les nuages semblent se dissiper. Mais des interrogations subsistent toujours du fait de l’incertitude qui pèse sur le processus électoral. La Cour suprême va se prononcer ce vendredi sur les recours du Parti démocratique sénégalais (Pds) et des candidats dits spoliés.

Et même si ce recours a surpris plus d’un, il  n’en reste pas moins vrai qu’il peut offrir le prétexte à ceux qui le souhaitent de reprendre le processus électoral. Malheureusement, il nous semble bien que Macky soit dans ce lot. C’est dire que la confiance dont bénéficie Amadou Bâ est sous réserve de la non-reprise du processus électoral. Parce qu’en cas de reprise de ce dernier, il n’est pas sûr qu’il va bénéficier de la même confiance. Car malgré les appels de Macky, il reste évident que le candidat désigné de la coalition au pouvoir est contesté et combattu en interne par certains de ses partisans. Toute la question est de savoir si Macky a la volonté et le pouvoir d’y mettre fin. 

Assane Samb

Vérifier aussi

DIOMAYE

Tabaski 2024: Le Chef de l’État Président Bassirou Diomaye Faye gracie plus de 300 détenus

A l’occasion de la fête de Tabaski, le chef de l’État Bassirou Diomaye FAYE a …