Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Présidentielle 2024: Oumar Ba, président de l’Ams «Nous imposerons à Macky une 3ème candidature »
Présidentielle 2024: Oumar Ba, président de l’Ams «Nous imposerons à Macky une 3ème candidature »

Présidentielle 2024: Oumar Ba, président de l’Ams «Nous imposerons à Macky une 3ème candidature »

Oumar Ba, président de l’Association des maires du Sénégal (Ams), a réaffirmé dans cet entretien leur soutien total à la 3ème candidature du chef de l’Etat à la Présidentielle de 2024, avant d’annoncer qu’au sein de la Coalition Bby, ils sont prêts à tordre le bras au Président Sall pour un second quinquennat. Il condamne l’incendie de la maison, sise à Ngor, du député-maire des Agnam, Farba Ngom. Il souhaite que la Justice fasse preuve de diligence pour sanctionner les auteurs de cet acte «odieux». M. Ba magnifie la sortie du Président Macky Sall sur le départ de Idrissa Seck de la coalition qu’il considère comme un non-événement, et que sans Idy, la Coalition Bby reste toujours forte et le restera.

A quelques mois de l’élection présidentielle de 2024, Idrissa Seck décide de quitter la Coalition Bby. Une chose trés bien compris par Oumar Ba, président de l’Ams qui rappelle que ce dernier avait même annoncé son départ du Cese et de la Coalition Bby. Selon lui,  Idrissa Seck quand venait rejoindre le président de la République, il justifiait cela par des menaces de déstabilisation du Sénégal. La question que je voulais lui poser, lui Idrissa Seck, s’il m’avait donné l’occasion de le voir, c’est qu’est ce qui a changé ? Est-ce que ces risques et menaces ont disparu ? Est-ce que véritablement c’est cela qui l’avait amené à rejoindre le président de la République ? Parce que si tel était le cas, je pense que le contexte socio-économique et politique national et international est le même.

Publicités

La Coalition Bby est une coalition forte, qui a l’habitude de gagner sans le compagnonnage avec Idrissa Seck. Et je pense que le départ de Idrissa Seck de la coalition ainsi que du Cese est un non-événement, et que les prochaines élections le démontreront. Concernant la maison de Farba Ngom qui a été attaqué par des personnes non identifiées, ce dernier a fait une lecture de cet acte qu’il qualifie de barbare. Il condamne par ailleurs cet acte jugé criminel. Selon lui, de quelque bord que l’on soit, on doit dénoncer cet acte odieux. C’est de la lâcheté. Farba Ngom est actuellement à La Mecque. Absent du pays, on s’attaque à sa famille, on brûle sa maison ; ce n’est pas vraiment joli. Nous faisons confiance à notre Justice pour que cette affaire soit élucidée dans les plus brefs délais. Le Sénégal est un pays de démocratie, la démocratie y fonctionne normalement. Ceux qui se sont aventurés à ce jeu seront identifiés et condamnés a t-il ajouté.

Sur la sortie du président de la République à travers les ondes de la Rfm, Oumar Ba déclare que le président de la République a fait une excellente communication, il est revenu sur son bilan, ses grandes réalisations, il a dégagé des perspectives. Il a répondu à toutes les questions. C’est également un démenti à tous ceux-là qui disaient que le président de la République accorde l’essentiel de ses grandes interviews à la presse étrangère.

Le Président Macky Sall a été également interpellé sur le 3ème mandat dont il maintient toujours le suspense mais pour ce dernier, la candidature du chef de l’Etat, aujourd’hui juridiquement, elle est valable et le président de la République a le droit de se présenter pour un second mandat de 5 ans. La question juridique étant réglée, maintenant le reste c’est un choix personnel du Président. Il choisira le moment le plus propice pour donner sa position. Et on doit vraiment le laisser choisir sa stratégie de communication. Pour ce qui nous concerne, nous qui sommes du parti, nous lui imposerons sa candidature.

Le Président a toujours fait appel à l’opposition pour créer les conditions d’un dialogue. Donc, il n’a jamais fermé la porte à l’opposition. C’est un énième appel qu’il fait à toutes les forces vives, pas seulement à l’opposition, pour se mettre autour d’une table, pour qu’on puisse discuter des problèmes du pays. Et nous saluons cette initiative du président de la République.

Vérifier aussi

Meurtre de l’oncle de Birame Souleye Diop à Thiès : Du nouveau

L’enquête sur le meurtre de Assane Diop, du nom du vigile tué au marché Nguélaw …