Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
ghazouani

Présidentielle en Mauritanie : GHAZOUANI fait face à son destin 

Devant choisir leur président parmi sept candidats, les Mauritaniens sont appelés à voter ce dimanche dans la sérénité après une campagne marquée par des incidents mineurs.

La campagne électorale en Mauritanie s’est achevée dans la nuit de jeudi à vendredi où les principaux candidats ont tenu leur dernier meeting. Le président sortant vu comme favori a promis la victoire à Nouakchott après avoir mené sa campagne dans toutes les régions. « Les forces de l’ordre sont prêtes à faire face à toute velléité de désordre, la sécurité étant la priorité des priorités des Mauritaniens », a-t-il déclaré.

Publicités

La campagne s’est globalement passée dans le calme même si des incidents ont éclaté lundi soir à Nouadhibou, dans le nord, lorsque « certains partisans de l’un des candidats » s’en sont pris à un meeting de supporteurs d’un autre concurrent, a rapporté le ministère de l’Intérieur dans un communiqué, sans plus de précision.

Le candidat Biram Dah Abeid, deuxième des deux dernières présidentielles, a clôturé sa campagne dans cette ville. « L’ampleur de mon meeting signe la fin du régime de la corruption et de la gabegie », a-t-il déclaré.

De son côté, le candidat islamiste du parti Tewassoul, première force d’opposition au parlement, Hamadi Ould Mohamed El Mokhtar, a mis en garde contre la fraude lors de son dernier meeting à Nouakchott.

Les Mauritaniens sont appelés à choisir leur président parmi sept candidats. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, élu en 2019, part favori pour rester à la tête de ce vaste pays désertique qui a réussi à contenir la propagation jihadiste à la différence de ses voisins sahéliens et qui devrait commencer à produire du gaz cette année.

Vérifier aussi

diomaye

Conférence de presse: Diomaye rassure mais ne convainc toujours pas…

Paradoxale a été la conférence de presse du Président Bassirou Diomaye Faye ce samedi. Le président …