Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
telechargement 8 15

Publication du rapport 2022 de l’OFNAC: L’affaire Prodac et les fonds Covid au menu principal

Le président de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) avait promis de rendre public les rapports de l’institution avant même le délai d’un mois ordonné par le président de la République. Serigne Bassirou Guèye a tenu promesse, en mettant à disposition ce jeudi 25 avril, le rapport de l’année 2022. Au menu principal des investigations : les fonds Covid, l’affaire Prodac et l’Assemblée nationale qui a également été épinglée. 

Dans le document parcouru par Rewmi Quotidien, il ressort que « le faux et usage de faux dans un document administratif » a été l’infraction la plus visée par les enquêteurs pour l’année 2022. L’escroquerie sur les deniers publics arrive en deuxième position avec 03 occurrences, suivi par, la faute de gestion, la concussion et le détournement de deniers publics qui concerne deux cas. 

Publicités

Les fonds Covid et l’éternelle affaire Prodac

La division investigation (DI) de l’Ofnac s’est épanchée sur la gestion des fonds Covid, notamment sur l’affaire relative à l’acquisition et à la prestation de services de transport de vivres et autres produits dans la lutte contre les effets de la pandémie. Dans ses conclusions, l’assemblée de l’Ofnac a, dans sa séance de délibération du 13 avril 2022, décidé de transmettre le rapport d’enquête au Procureur de la République près le tribunal de grande instance hors classe de Dakar. En effet, les enquêteurs ont constatés de nombreux manquements susceptibles d’infractions pénales, prévues et punies par la loi. De même, des irrégularités ont été constatées dans la gestion du programme national des domaines agricoles communautaires (Prodac). Selon le rapport de l’Ofnac, il s’agit d fautes de gestion graves. 

Sur un autre registre, la gestion de l’Assemblée nationale a intéressé les enquêteurs de l’Ofnac. Et, dans leurs investigations, ils ont décelé des irrégularités notamment, dans le cadre de l’entretien et la réparation des véhicules. Les conclusions des enquêteurs ont porté sur l’escroquerie sur les deniers publics. 

L’ancien maire de Ngor épinglé

Dans son rapport, l’Ofnac a également épinglé l’ex-maire de Ngor-Almadies, Amadou Guèye, pour « faux dans un document administratif », dans un litige foncier portant sur la parcelle n°74 du TF 2132/NGA (ex-TF 5757/DG) sise à Ngor Extension. Saisi d’une plainte en 2020 par un particulier, l’Ofnac qui a diligenté l’affaire,  estime que le maire de la commune de Ngor, « pour avoir établi et délivré un faux acte d’attribution du lot n°74 sis à Ngor Extension au profit d’un des frères en litige avec le plaignant, a permis à ce dernier d’en faire usage et d’obtenir un bail de la part de l’État ».

En conséquence, ajoute le document, les infractions suivantes pourraient être visées : « Faux dans un document administratif par fausse signature, altération, contre le maire de la commune de Ngor, faits prévus et punis par l’article 137 du Code pénal ; usage de faux contre les deux frères en litige avec le plaignant ; faits prévus et punis par les articles 137 et 138 du Code pénal ». 

Vérifier aussi

DIOMAYE

Tabaski 2024: Le Chef de l’État Président Bassirou Diomaye Faye gracie plus de 300 détenus

A l’occasion de la fête de Tabaski, le chef de l’État Bassirou Diomaye FAYE a …