Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Rapport d’audit de la Cour des Comptes : Macky Sall refile la patate chaude à Amadou Ba
Rapport d’audit de la Cour des Comptes : Macky Sall refile la patate chaude à Amadou Ba

Rapport d’audit de la Cour des Comptes : Macky Sall refile la patate chaude à Amadou Ba

Le président de la république, Macky Sall s’est prononcé, pour la première fois sur rapport de la Cour des Comptes sur l’audit de la gestion du Fonds de Riposte et de Solidarité contre les effets de la Covid-19.

En conseil des ministres de ce jeudi, le Chef de l’Etat a demandé au Premier Ministre d’examiner avec attention les informations publiées, les recommandations formulées et de prendre sans délais les mesures adéquates afin d’éclairer l’opinion sur les éléments contenus dans ledit rapport en vue des suites à donner. Le rapport d’audit du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19 (Force Covid-19) de la Cour des comptes continue de faire couler beaucoup d’encre. Des organisations de la Société civile se sont liguées pour exiger une suite judiciaire. Hier, Afri­kaJom Center, Osiwa, Ondh, Ong3d, Lsdh, Raddho, Réseau siggil jiguen, Frapp et Nittu deug ont animé une conférence. Elles ont donné rendez-vous au Peuple le 30 décembre prochain à la Place de la Nation pour exiger la satisfaction de 4 points.

Publicités

Dans son rapport d’audit du fonds, la Cour des comptes a relevé, entre autres, un cumul dans le paiement des primes, une surfacturation dans l’acquisition de certains produits, notamment le riz, une sélection de fournisseurs d’équipement sans expérience avérée dans le domaine… Dans le paiement des primes aux membres du Comité national de gestion de l’épidémie (Cnge), plus de 313 millions ont été indument payés, une surfacturation de plus de 2 milliards de francs Cfa a été également décelée dans l’achat du riz destiné aux ménages…

La Cour des comptes a ainsi demandé au Garde des sceaux, ministre de la Justice, de faire procéder, à l’encontre de plusieurs Dage, à l’ouverture d’une information judiciaire. Il s’agit de la démission des autorités incriminées, du remboursement des sommes détournées ou de la confiscation de leurs biens matériels ou fonciers, de l’ouverture d’une information judiciaire pour chaque personne épinglée et de la mise sur pied d’un comité de suivi avec des membres de la Société civile pour suivre les recommandations de la Cour des comptes. «Pour vous montrer la gravité de l’heure, jamais la Cour des comptes n’a fait des recommandations pour l’ouverture d’informations judiciaires dans un rapport. La responsabilité de tout un chacun est engagée», a déclaré Valdiodio Ndiaye.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat a indiqué au Premier Ministre, «l’urgence d’accentuer la mise en œuvre de la Stratégie nationale de Lutte contre le Blanchiment des capitaux et le Financement du Terrorisme afin de sortir le Sénégal de la liste des pays tiers à haut risque en la matière selon une publication récente».

Vérifier aussi

DIOMAYE

Possible dualité au sommet de l’Etat:  Le débat qui met mal à l’aise Diomaye 

En tenant une conférence de presse ce samedi, au Palais de la République, le Président …