Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
RDC: Malgré une accalmie dans l’Est , de sérieux risques persistent
RDC: Malgré une accalmie dans l’Est , de sérieux risques persistent

RDC: Malgré une accalmie dans l’Est , de sérieux risques persistent

Une accalmie fragile s’est installée dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) mais le risque d’une reprise des combats reste réel, a expliqué mercredi l’Envoyé spécial de l’ONU dans la région des Grands Lacs d’Afrique au Conseil de sécurité.

« Au moment où je prends la parole, une légère amélioration est à noter. Sur le plan militaire, une accalmie fragile s’est installée dans l’Est de la RDC. Les jours se succèdent sans affrontements majeurs. Entre l’armée de la RDC et le Mouvement du 23 mars, un fragile cessez-le-feu semble tenir », a souligné Huang Xia dans un exposé devant les quinze membres du Conseil. Il a noté avec satisfaction que le déploiement de la Force régionale de la Communauté de l’Afrique de l’Est se poursuit et que « les échanges peu diplomatiques entre Kigali et Kinshasa ont diminué ».

Publicités

Instabilité persistante

Mais en contrepoint de quelques avancées, de sérieux risques persistent : le retrait du groupe armé M23 des localités occupées reste partiel ; le désarmement et le cantonnement de ses combattants se fait attendre ; et une solution politique négociée tarde à se matérialiser.

Dans ce contexte, « le risque d’une reprise des combats reste réel », alors que « des groupes armés locaux et étrangers sèment la terreur et alimentent l’instabilité », a dit l’Envoyé spécial, citant les Forces démocratiques alliées (ADF), les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), et la Résistance pour un état de droit au Burundi (RED Tabara).

Il a jugé désastreuses les conséquences sociales et humanitaires de cette situation qui alimente « le cycle sans fin des tensions entre communautés » et « favorise la prolifération des discours de haine ». « 600.000 personnes sont déplacées dans la seule province du Nord-Kivu. Plus de 38.000 Congolais sont devenus réfugiés entre octobre et février. Les tensions persistent entre le Rwanda et la RDC. La confiance entre les deux pays semble être au plus bas », a rappelé M. Xia.

Quelques pas encourageants

L’Envoyé spécial a donc jugé que le portrait de la situation dans la région des Grands Lacs contrasté : d’un côté quelques pas encourageants, de l’autre, une situation sécuritaire et humanitaire toujours aussi inquiétante. Dans ce contexte, il estime nécessaire que le Conseil de sécurité et l’ensemble des partenaires de la région renouvellent et renforcent leurs efforts pour favoriser une réelle baisse des tensions et soutenir les efforts de la région pour mettre fin à la crise.

Vérifier aussi

Nécrologie: Jean-Claude Gaudin, ancien maire de Marseille, est décédé à l’âge de 84 ans

L’ancien maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, est mort à l’âge de 84 ans. Il avait …