Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Souveraineté Alimentaire et Résilience: La BAD prévoit un financement de de 10 milliards de dollars
Souveraineté Alimentaire et Résilience: La BAD prévoit un financement de de 10 milliards de dollars

Recensement général du Sénégal : L’expression « Foulbé » , le grand problème des recenseurs

Dans les trois départements du Fouta comme au niveau de ses ressortissants dans les autres régions du Sénégal, des voix commencent à s’élever contre l’ethnonyme qui leur est attribué pour le prochain Recensement général de la population et de l’habitat. En plus d’une correspondance envoyée au Directeur général de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) par l’organisation Tabital Pulaar, des rassemblements sont programmés, des publications sur les réseaux sociaux fleurissent pour montrer leur désaccord sur certaines appellations dans les fiches d’enquête du 5ème Recensement général de la population et de l’habitat.

L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) aurait voulu se passer de la polémique. A la veille du 5ème Recensement général qui débute le 15 mai, elle est engluée dans un débat sur l’ethnonyme pulaar. Le 26 avril passé marque le début de la formation d’une dizaine de jours pour les agents recenseurs, mais aussi le début des contestations des populations du Fouta, des ressortissants et de sa diaspora contre certaines appellations liées à l’ethnonyme dans les fiches d’enquête du 5ème Recensement général de la population et de l’habitat.

Publicités

Ainsi, la polémique, qui risque de plomber le 5ème Recensement général de la population et de l’habitat, se trouve à la page 31 du manuel de l’agent recenseur. Il a été mentionné : «En outre, il est à noter que l’expression Foulbé renvoie au grand groupe des Halpulaar, raison pour laquelle chaque modalité concernée est précédée de l’intitulé principalement des Fulas, Laobés, Peuls et Toucouleurs. Cette phrase vulgarisée dès le premier jour de la formation des agents recenseurs ne laisse pas indifférentes les populations du Fouta, qui se voient «divisées en 4 ethnies différentes», car pour elles, le recensement «a choisi les castes au lieu de l’ethnie principale». Les premières dénonciations de ce que les populations du Fouta ont appelé «la fragmentation de l’ethnie peule» ont été faites sur les réseaux sociaux.

De simples challenges sur les réseaux sociaux, les populations se sont approprié ce qui est presque un mot d’ordre de contestation et risque de créer des troubles au démarrage du recensement, car peu à peu, cela devient une affaire de tous. Depuis quelques heures, une pétition pour invalider le questionnaire de l’Ansd circule sur les réseaux sociaux.

D’ailleurs, le président de l’association Tabital pulaagu Sénégal, Fary Silate Ka, a adressé une correspondance au Directeur général de l’Ansd, dans laquelle il indique : «Au nom de tous nos membres, je viens par la présente soumettre à votre haute bienveillance, une préoccupation majeure par rapport à l’identification de l’ethnie ou communauté peule au Sénégal dans le cadre du Recensement général de la population et de l’habitat.» En déplorant que l’ethnonyme indiqué dans le recensement relève de «caste ou de clan dans la communauté peule au Sénégal», le professeur Ka écrit : «Nous proposons donc que l’unique ethnonyme Fulbe, sans appendice ni spécification de caste, soit listé avec les autres ethnonymes du Sénégal, à commencer par le prochain 5ème Rgph.»

Au niveau de la diaspora, les réseaux et les voix autorisées s’activent pour «une rectification d’erreur sur leur ethnonyme» qui soulève beaucoup de critiques dans la communauté pulaar. Pour l’instant, il est prévu des discussions dès ce matin pour essayer de trouver un meilleur questionnaire.

Vérifier aussi

Mamadou Lamine GUEYE de « XALE YON » tire sur le régime: « On ne dirige pas un pays par des slogans »

La période de grâce pour Diomaye et Sonko est-elle arrivée à sa fin ?  Une question …