Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
xArmeesSenegalaisesGambiennesLongFrontiere.jpg.pagespeed.ic .iRCHGi1lhJ e1711620158349

SECURITE: Le Sénégal et la Gambie comptent créer des patrouilles mixtes entre les armées des deux pays

Les armées sénégalaise et gambienne travaillent à la planification de patrouilles mixtes entre zone militaire numéro 3 de Kaolack (centre) et le deuxième bataillon d’infanterie de la Gambie pour sécuriser la frontière commune entre les deux pays. Dans cette perspective, une réunion de deux jours (mercredi et jeudi) se tient à Kaolack, pour faire la planification de la première patrouille, une initiative devant contribuer à la matérialisation de l’accord de défense et de sécurité conclu entre les deux Etats en 2017.

Cet accord vise un renforcement de la coopération entre les deux armées nationales pour préserver nos deux pays des nombreuses menaces sécuritaires qui ont fini de déstabiliser une bonne partie des pays de la sous-région ouest-africaine”, a déclaré le préfet du département de Kaolack, Latyr Ndiaye.

Publicités

Il présidait l’ouverture officielle de cette réunion, au nom du gouverneur de Kaolack Ousmane Kane, empêché. Cette “belle initiative”, au-delà de la volonté de consolider les liens d’amitié et de fraternité entre les peuples gambien et sénégalais, a “fondamentalement pour but de réunir les moyens, les savoirs et les savoir-faire de ces deux armées devant faire face aux mêmes menaces qui pèsent, à la fois, sur l’intégrité des territoires et sur la sécurité des personnes et des biens”, selon M. Ndiaye.

“La finalité de cet accord est de surmonter les barrières frontalières, pour mutualiser les forces, partager expériences et bonnes pratiques, pour mener des opérations conjointes, dissuader l’ennemi et surtout rassurer les populations”, a indiqué Latyr Ndiaye.

Au regard de tout cela, le chef de l’exécutif départemental estime qu’il y a lieu de “magnifier la sagesse et la souplesse, la clairvoyance et l’intelligence” des chefs d’Etat et des autorités militaires des deux pays. Il estime que les dirigeants et autorités militaires du Sénégal et de la Gambie, conscients qu’ils sont des “enjeux et défis sécuritaires multidimensionnels et transversales, ont compris que les deux armées nationales ont intérêt à travailler ensemble pour apporter une riposte commune” aux défis auxquels le Sénégal et la Gambie se trouvent confrontés.

Le préfet de Kaolack a salué “toutes les initiatives et les mesures fortes” prises depuis la signature de l’accord de défense et de sécurité liant les deux pays, en vue de “concrétiser, sur le terrain, la vision et le vœu des deux chefs d’Etat” sénégalais et gambien. “C’est d’ailleurs dans cette dynamique que se tient cette rencontre d’échanges en prélude à l’organisation de la première patrouille mixte dans la zone frontalière gérée par la Zone militaire numéro 3 (Sénégal) et le deuxième bataillon d’infanterie (Gambie)”, a relevé le préfet de Kaolack. Il considère que cette opportunité doit être saisie pour pousser davantage la réflexion en vue de mieux appréhender la problématique de la sécurité dans les deux pays, notamment pour un contrôle et une gestion efficaces des zones frontalières encore poreuses et particulièrement vulnérables.

Vérifier aussi

telechargement 4 5

Vol à l’ENA : Deux agents pris en flagrant délit

Une affaire rocambolesque de vol éclabousse l’École nationale d’administration (ENA). Deux agents de la prestigieuse …