Equipements militaire
Equipements militaire

Sénégal : nébuleuse autour d’un contrat d’armes de 45 milliards

Selon une nouvelle enquête du Consortium international de journalistes d’investigation Occrp, Aboubakar Hima, un trafiquant d’armes nigérien impliqué dans plusieurs scandales dans son pays, a décroché un contrat d’armement majeur au Sénégal. Le contrat en question, signé en début d’année, concerne des fusils d’assaut, des pistolets semi-automatiques, des munitions et d’autres armes à feu.

Publicités

Le douteux dans cette affaire est le fait que l’entreprise qui a remporté le marché et qui s’avère appartenir à Aboubakar Hima n’est presque pas connue et n’avait été créée que quelques mois plus tôt. Pourtant, c’est cette entreprise inconnue qui a remporté un contrat d’un montant de 77 millions de dollars soit 45,3 milliards F Cfa (au cours d’alors). Abdou Karim Sall et Abdoulaye Daouda Diallo ont signé le contrat dans leurs rôles respectifs de ministre de l’Environnement et de ministre des Finances, à l’époque.

Autre chose qui a suscité l’intérêt des journalistes, c’est l’identité du client acheteur. En effet, le client qui a acheté les armes n’était pas l’armée sénégalaise, mais le ministère de l’Environnement. Le profil de Aboubakar Hima pose également problème. Et l’on se demande comment le gouvernement du Sénégal a pu faire affaire avec ce Nigérien recherché par la Commission des Crimes Économiques et Financiers du Nigéria (EFCC).

D’ailleurs, Hima a peut-être cherché à dissimuler son implication dans le contrat d’armement. En effet, bien qu’il soit la seule personne nommée sur les documents d’enregistrement de Lavie Commercial Brokers, le contrat a été signé au nom de sa société par David Benzaquen, basé en Israël, Directeur général de la société et décrit comme un ami proche du Président Macky Sall.

Vérifier aussi

Loi d’amnistie : Les députés de Yewwi face à un autre dilemme

Loi d’amnistie : Les députés de Yewwi face à un autre dilemme

Les députés de l’ex-Pastef et de Yewwi Askan Wi vont-ils voter cette offre politico-judiciaire du …