Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Serigne Abdou Aziz Sy Al Amin: "Quand est assis sur du pétrole et du gaz, on ne joue pas avec des allumettes "
Serigne Abdou Aziz Sy Al Amin: "Quand est assis sur du pétrole et du gaz, on ne joue pas avec des allumettes "

Serigne Abdou Aziz Sy Al Amin: « Quand est assis sur du pétrole et du gaz, on ne joue pas avec des allumettes « 

« Quand on est assis sur du pétrole et du gaz, on ne joue pas avec des allumettes « . Ce conseil sous forme d’aphorisme est du défunt marabout Serigne Abdou Aziz Sy Al Amin. Elle nous a été rapportée par le Ministre Pape Amadou Ndiaye avec qui il avait parlé de la situation du pays. Une preuve que nos guides religieux savent anticiper sur les crises à venir et donner des orientations qui, si elles sont suivies, peuvent aider à préserver la paix et la stabilité. Malheureusement, les douloureux événements qui viennent de se passer au Sénégal rendent comptent de la présence sur le territoire national, d’étrangers qui, selon certaines sources, détiendraient des armes.

Pour le cas des 79 guinéens arrêtés et expulsés, l’information est rendue publique. Mais ils ne sont pas les seuls. D’autres nationalités étaient également présentes même si bien entendu, les militants et sympathisants de Pastef tenaient aussi à exprimer leur mécontentement suite au verdict qui rendait inéligible leur leader. Qu’à cela ne tienne, la tension politique telle qu’elle s’exprime aujourd’hui est tout à fait nouvelle. Et les responsabilités sont partagées. Car, aussi bien du côté du pouvoir que de l’opposition, les gens jouent à se faire peur. On utilise l’arme de la peur et de haine avec, en toile de fond, la manipulation pour attirer les foules ou les maintenir avec soi.

Publicités

Ce système, poussé à son paroxysme, a engendré les conflits que nous avons vécus. Or, il faudra désormais travailler à y mettre un terme. Car le peuple sénégalais n’est pas violent. Et nous savons tous que la paix est notre fonds de commerce. Sa préservation devient alors vitale, stratégique. Alors, pour cela, toutes les forces vives de la Nation doivent se hisser au plus haut niveau dans la réflexion et l’action, une praxis qui pourra seule, nous permettre d’en sortir. Car, plus on s’approchera de l’échéance de 2024, plus les nerfs seront tendus.

Et la question de la troisième candidature est restée en suspens. Mais, comme l’a recommandé le défunt marabout cité et bien d’autres, on ne doit pas jouer avec le feu. Car, c’est la tension politique qui a permis l’infiltration de forces subversives prêtes à déstabiliser ce pays. Car non seulement le Sénégal a actuellement le pétrole et le gaz, mais il a aussi une position géographique enviable qui est objet d’enjeux géopolitiques et géostratégiques. Penser que nous serions épargnés de la malédiction du pétrole est une naïveté. Mais nous devons tous savoir qu’aucune force étrangère ne peut agir dans ce pays sans l’appui et la complicité de sénégalais.

Le malheur est que, parfois, la complicité est inconsciente. Car, les ennemis du pays et de sa stabilité savent user de subterfuges qui peuvent même induire en erreur de hauts cadres censés être avertis et d’honnêtes citoyens de bonne foi.

Assane Samb

 

Vérifier aussi

En Alliance avec la coalition « DIOMAYE PRÉSIDENT »: Mimi 2024 écarte toute attente à des postes de nomination

Les partisans d’Aminata Touré ont tenu une journée de réflexion pour évaluer leur participation à …