Sonko divise l’opposition

Ousmane Sonko a demandé au président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie de ne pas siéger  à ladite commission en son nom. Mais Cheikh Bara Doli Mbacké s’entête au motif qu’il refuse la politique de la chaise vide.

Le  président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie, Cheikh Bara Doli Mbacké a refusé de suivre les pas de Cheikh Bamba Dièye et de Moustapha Guirassy qui ont claqué la porte de la commission ad hoc.

«Ma position, c’est de continuer à se battre car c’est ce que j’ai reçu comme instruction des chefs de partis qui m’ont porté à la tête du groupe parlementaire à savoir: le président Abdoulaye Wade, le président Pape Diop, Mamadou Lamine Diallo Tekki et Mamadou Diop Decroix, vice-président du groupe», a-t-il fait savoir.

Pour Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly,  il n’est pas question de jouer à la politique de la chaise vide. “Notre combat c’est de rester dans la commission, continuer à défendre le président Sonko et ne pas faire la politique de la chaise vide”, recadre-t-il.

A signaler que  Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly, député, membre de Bok Gis Gis, avait  demandé la démission de son collègue du Pds. “Ousmane Sonko en personne a dit qu’il ne veut pas qu’il siège à ladite commission en son nom. Donc Serigne Cheikh doit démissionner comme Sonko dit qu’il ne veut pas. Je lui demande donc de quitter la commission ad hoc comme cheikh Bamba Dièye et Moustapha Guirassy”, avait-il indiqué.

Check Also

Sonko est retourné à la Section de Recherches, son audition renvoyée

Après son bref face-à-face avec le Doyen des Juges, Ousmane Sonko est retourné à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR