Tabac et Covid-19 : La Listab prévient les fumeurs
Tabac et Covid-19 : La Listab prévient les fumeurs

Tabac et Covid-19 : La Listab prévient les fumeurs

Les fumeurs courent un grand risque avec la propagation de la Covid 19. L’alerte est donnée par la ligue sénégalaise contre le tabac, lors d’un panel organisé hier.

La Listab sonne l’hallali. En cette période de Covid, elle invite les fumeurs à arrêter définitivement la cigarette pour ne pas s’exposer. « Je fais une demande spéciale aux fumeurs. Arrêtez de fumer», exhorte Amadou Moustapha Gaye. Selon le président de la Listab, ce message est particulièrement opportun au moment où le monde continue de lutter pour contenir la pandémie du Covid-19. De plus, rappelle-t-il, l’organisation mondiale de la santé (OMS) note que les recherches disponibles révèlent que les fumeurs courent un grand risque de développer une maladie grave et de mourir.

Il est aujourd’hui établi que le Covid-19 est une maladie infectieuse qui touche principalement les poumons. De même, il est scientifiquement prouvé que le fait de fumer affaiblit la fonction pulmonaire, rendant l’organisme moins résistant aux coronavirus et à d’autres agents pathogènes. « Les fumeurs courent un risque plus élevé d’être infectés par le virus par voie buccale lorsqu’ils fument des cigarettes ou consomment d’autres produits tabagiques », avertit l’OMS dans une note technique actualisée. « S’ils contractent le virus de la COVID-19, ils courent un plus grand risque de souffrir d’une infection grave car leur santé pulmonaire est déjà compromise ».

Revenant sur la journée mondiale sans tabac de cette année, il a indiqué qu’elle donne également l’occasion de souligner l’importance du sevrage tabagique. « L’article 14 de la convention- cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) promeut la sensibilisation au sevrage tabagique et le soutien à la dépendance tabagique. Il est nécessaire de renforcer les systèmes de santé existants pour mettre en œuvre des initiatives de promotion du sevrage tabagique et de traitement de la dépendance tabagique », a-t-il dit.

Avant de continuer : « la journée mondiale sans tabac 2021 nous rappelle que notre responsabilité en tant que défenseurs de la lutte antitabac ne se limite pas seulement à tenir l’industrie à distance et à lui faire payer les dommages qu’elle cause, mais également à garantir que les 20% de la population mondiale utilisent actuellement leurs produits ». Suffisant donc pour lui dire que cette campagne vise à soutenir, dans le monde entier, 100 millions de personnes qui tentent de renoncer au tabac. Pour finir, dit-il, les autorités publiques doivent prendre conscience de ce besoin insatisfait et agir en conséquence, dans le cadre d’une stratégie globale de lutte contre le tabagisme.

Ainsi, il faut innover et tirer pleinement des avantages des technologies mobiles pour mieux entrer en contact avec des populations nombreuses et difficiles à atteindre. « En ce moment, 1,3 milliards de personnes consomment de tabac. Les gouvernements africains doivent investir dans la promotion du renoncement, en élaborant des stratégies et des données probantes, et en allouant des ressources adéquates pour la mise en œuvre des programmes de sevrage », martèle-t-il.

Check Also

l'armée déployée pour la vaccination

Afrique du Sud : l’armée déployée pour la vaccination

En Afrique du Sud, l’armée est appelée à la rescousse pour faire face à une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR