Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Top Infos
Top Infos

Top Infos Rewmi du 02/042024

Top Infos Rewmi du 02/042024:  Un malade mental  retrouvé au fond d’un puits…Un handicapé moteur meurt calciné dans un incendie ….Des ossements humains découverts sur un chantier…Mafia du sexe à Saint Louis…

 

Publicités

Un handicapé moteur meurt calciné dans un incendie 

C’est aux environs de 14 heures avant-hier qu’un incendie s’est déclaré à Koumafélé, localité si tuée dans la commune de Dakatéli dans le département de Salémata. Le feu s’est déclaré dans la case de la victime, Seyni Traoré, un handicapé moteur qui n’a pu malheureusement échapper aux flammes en dépit de l’intervention des voisins. Sous l’effet du vent toutes les deux cases de la concession ont pris feu.

Le bilan fait état d’un corps calciné, de deux cases réduites en cendre et de dégâts matériels importants. Alertés, les éléments de la brigade de gendarmerie territoriale de Salémata se sont déployés sur les lieux pour procéder aux constats d’usage et ouvrir une en quête.

Sur ordre du délégué du procureur de la République de Salémata, le corps a été inhumé sur place en présence des parents.

 Un malade mental  retrouvé au fond d’un puits

Un malade mental a été retrouvé, ce matin, aux environs de 7 h, dans un puits à Santhie Mabo, localité située dans le département de Birke lane. La découverte a été faite par son oncle qui se rendait au projet de jardinage situé à 500 m environ des dernières habitations du village. Ce sont les cris de détresse de son neveu à fond du puits de 21 m creusé dans son jardin, qui l’ont alerté.

Revenu de sa surprise, il lui a demandé comment il s’est retrouvé au fond du puits. Ce dernier lui a répondu : “C’est Dieu qui m’a en voyé ici”. Sans tarder, l’oncle de la victime a avisé le sous-préfet qui a saisi la gendarmerie et les sapeurs-pompiers. Les hommes du com mandant Ba se sont rendus sur les lieux, avant que les pompiers remontent le malade mental. Il s’en est sorti avec des blessures légères au dos, avant d’être évacué à l’hôpital de Kaffrine pour des soins en présence des enquêteurs. 

Un Gambien retrouvé mort pendu dans une maison en chantier

Drame à Touba où le corps en état de décomposition d’un ressortissant gambien a été découvert. La victime, K. Cissé, âgée de 23 ans, ne jouissait pas de toutes ses facultés mentales. Le jeune homme avait quitté sa Gambie natale pour venir se soigner dans la capitale du mouridisme, selon des témoignages recueillis. C’est le vendredi dernier que la brigade de proximité de Touba Bélel a été informée de la disparition de K. Cissé. Le gendarme en chef a alors lancé un avis de recherches et une enquête a été ouverte. C’est ainsi que K. Cissé a été retrouvé mort pendu dans une maison en construction.

Le corps en état de putréfaction a été déposé à la morgue de l’hôpital Cheikhoul Ahmadou Khadim de Touba par les pompiers, après le constat de la gendarmerie de Bélel.

Des ossements humains découverts sur un chantier

Des employés de l’Ageroute ont eu la mauvaise surprise de découvrir des ossements humains sur un chantier sis dans la commune de Ségré Gatta de la région de Kaffrine. Les travaux ont été suspendus et la gendarmerie a ouvert une enquête. Dans le cadre du projet de construction de la route Mabo – Birkelane, la mairie de Ségré Gatta a désigné un site destiné à l’implantation d’un marché. C’est lors des travaux de l’Ageroute sur le site qu’ont été découverts des restes humains sur le chantier, selon des sources.

En creusant, les ouvriers ont trouvé des ossements enfouis. Ainsi, l’entreprise chargée du chantier de construction du marché a avisé la brigade territoriale de Birkelane. Séance tenante, les hommes du commandant Abdoulaye Samba Bâ se sont transportés, samedi, sur les lieux pour les besoins du constat. Il ressort de l’enquête de voisinage que le site choisi par la mairie de Ségré Gatta pour abriter le marché était un cimetière qui a été abandonné depuis les années 1924. « J’ai construit ici, en 2008, la tombe de mon grand père. Il est décédé avant ma naissance, en 1952 », déclare le notable A. Niass aux gendarmes, qui ont suspendu les travaux jusqu’à ce que la mairie et l’Ageroute trouvent une solution.

Mafia du sexe à Saint Louis

Huit membres d’un réseau de prostitution clandestine et de proxénétisme ont été déférés par les policiers du commissariat central de Saint-Louis. Les six filles viennent de Dakar et étaient logées par les proxénètes. Un coup de filet à l’actif des hommes du commissaire divisionnaire Moustapha Diouf. Tout a commencé lorsque le limier en chef a reçu un renseignement relatif à de jeunes filles s’adonnant à la prostitution clandestine dans un appartement meublé situé au quartier Léona. Séance tenante, les éléments de la brigade de recherches ont été actionnés.

Leurs investigations leur ont permis de mettre la main sur six prostituées, dont une de nationalité canadienne, et deux proxénètes, selon des sources. Il s’agit de F. Diagne, une élève âgée de 21 ans ; N. B. Diop (24 ans) ; la serveuse A. Diouf (21 ans) ; M. Lopy (20 ans) ; M. A. Dacosta (19 ans) et E. Diop née au Canada en 2006. Également, le mareyeur A. Sow (23 ans) et son compère S. S. M. Ndiaye, âgé de 25 ans, ont été arrêtés par la police. Ils avaient logé les six filles dans un appartement meublé où elles recevaient leurs clients. Il ressort de l’enquête diligentée par le lieutenant Bachir Ndao, chef de la Sûreté urbaine, que les jeunes filles, venues de Dakar, ont été entretenues par A. Sow et son acolyte S. S. M. Ndiaye. Les huit mis en cause ont été déférés vendredi dernier pour des faits de proxénétisme, prostitution clandestine et non-inscription au fichier sanitaire.

Migration irrégulière

Un grand canot pneumatique transportant 171 migrants a été secouru, ce samedi 30 mars 2024, au large d’El Hierro. L’embarcation a été repérée vers 8 heures du matin. Deux bateaux de 87 migrants ont aussi été interceptés à Gran Canaria et El Hierro. Tôt samedi matin, les services d’assistance et d’urgence ont été activés à El Hierro après avoir repéré un cayuco dans les eaux proches de l’île. Il s’agissait d’un grand cayuco sénégalais qui, selon le premier décompte, comptait 171 migrants à son bord. C’est le deuxième cayuco qui a été secouru à El Hierro ces dernières heures, où des ressources ont également été activées hier après-midi, vers 16h00.

Migration irrégulière (Bis)

Cette grande embarcation a été transférée au port de La Restinga, où les migrants ont été pris en charge par les services de santé, tous en bonne santé apparente. Selon le premier décompte, 171 personnes se trouvaient à bord, dont 4 femmes, et aucun transfert vers les hôpitaux n’a été nécessaire. Jeudi 28 mars 2024, deux pirogues avec 124 migrants à bord ont été secourus dans les eaux proches de l’île de Gran Canaria après avoir été interceptés par les secours maritimes alors qu’ils se dirigeaient vers l’archipel après être partis il y a plusieurs jours d’un point de la côte africaine. Au moins, 18 mineurs se trouvaient parmi les migrants.

Vérifier aussi

presse 1080x900 1 e1718033086725

Secteur de la Presse: Ousmane Sonko parle encore et avertit! La menace ne passera pas

Comme il a l’habitude de le faire lorsqu’il était dans l’opposition, défoulé comme pas possible, …