Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Violences faites aux femmes et aux filles : Le Sénégal promeut la masculinité positive
Violences faites aux femmes et aux filles : Le Sénégal promeut la masculinité positive

Violences faites aux femmes et aux filles : Le Sénégal promeut la masculinité positive

Dakar abrite la deuxième conférence des jeunes sur la masculinité positive. L’objectif est de mettre fin aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles. Pour éliminer les violences faites aux femmes et aux filles, le Sénégal abrite la deuxième conférence sur la masculinité positive.

Selon le ministre de la Jeunesse, Pape Malick Ndour, ce nouveau de concept de masculinité positive promeut l’engagement des garçons ou des hommes dans le combat de l’éradication des violences basées sur le genre, qui était jusque-là exclusivement porté par les femmes elles-mêmes ou les organisations féministes chargées de la défense et de la protection des droits des femmes et des jeunes filles. « Les hommes ont un rôle capital à jouer dans le combat afin de façonner à termes, des attitudes et comportements respectueux et soucieux de l’égalité entre les sexes » , dit-il.

Le ministre, à l’occasion de cette journée, a décrié et dénoncé toute cette violence dont sont victimes les femmes et jeunes filles tout âge confondu. » Ce combat pris à bras le corps par des leaders affirmés a pour objectif de montrer que jeune fille ne rime pas toujours avec victime de violences, de discriminations ou même de déscolarisation » , laisse-t-il entendre. Et de poursuivre : « Cette journée est également l’occasion pour la jeunesse africaine de prendre conscience des défis à relever dans cette lutte au quotidien, afin de jouer pleinement leur rôle dans la construction d’une Afrique meilleure pour les générations futures ».

Le ministre de la jeunesse a donné l’assurance d’accompagner les jeunes qui sont des relais au sein de leur communauté pour dire stop définitivement aux violences faites aux femmes, aux personnes handicapées, aux enfants, et à toutes les couches vulnérables de la société qui n’ont pas forcément les moyens de se défendre. Pour le ministre de la femme, de la famille et de la protection des enfants, Fatou Diane Guéye, les violences basées sur le genre restent une réalité dans le pays avec des conséquences néfastes souvent dramatiques pour les femmes et les filles. « Nous devons, alors, aujourd’hui plus que jamais, agir et réagir davantage pour éradiquer ces violences en Afrique, avec surtout l’implication des hommes, des jeunes garçons du continent » , dit-elle.

Et d’ajouter : « Cette rencontre permet, au-delà de formuler des recommandations à présenter à la Conférence des Chefs d’Etat de l’Union Africaine, d’élaborer un plan d’actions continental des jeunes pour accompagner ce mouvement libérateur et protecteur des femmes et filles d’Afrique du joug de la violence ». A l’en croire, cette consultation est une opportunité pour dialoguer et échanger en vue de co-construire un modèle inclusif pour les jeunes et par les jeunes de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles.

 


NGOYA NDIAYE

Vérifier aussi

khalifa sall 19

Éclatement de Taxawu Senegal: Le Train de Khalifa Sall est-il à la dérive?

Taxawu Senegaal de Khalifa Sall essuie un coup dur avec le départ du mouvement And …