Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Vote de la loi d’Amnistie: Les interventions de certains députés

Le vote de la loi d’amnistie s’est déroulé ce mercredi à l’Assemblée dans une ambiance électrique. Certains députés comme Bara Gaye, Guy Marius Sagna ou encore Barthélémy Dias ont catégoriquement réfuté cette loi qu’ils considèrent tous «inopportune» et favorise l’impunité.

Publicités

Le vote de la loi portant amnistie de plein droit sur les faits aux qualificatifs criminels et correctionnels datant du 1er février 2023 au 25 février 2024 a été l’occasion pour certains députés de tirer à nouveau sur le régime de Macky Sall. Si les députés du pouvoir se sont dits favorables à cette loi, d’autres de l’opposition comme Guy Marius Sagna et consorts se sont farouche- ment opposés à cette loi et l’ont montrés sur un ton assez clair.
Pour Bara Gaye, il faut identifier d’abord les personnes coupables de crime et assassinat avant de parler de pardon «nous sommes tous pour le pardon, mais par principe, il faut d’abord identifier les responsables avant de vouloir penser à l’amnistie», a-t-il déclaré. Le député rappelle dans son intervention que par le passé plus
exactement en 2011, des manifestations avaient eu lieu même devant le Palais de la République et n’avaient entraîné aucun décès.

Le maire de Yeumbeul Sud a également souligné qu’il y a eu beaucoup de cas de torture, de blessés et de
morts sous le régime de Macky Sall. Par conséquent, des enquêtes doivent être ouvertes pour ne pas occulter ces faits selon lui. Emboîtant le pas à Bara Gaye, Guy Marius Sagna estime quant à lui que cette loi d’amnistie est taillée sur mesure pour Macky Sall et ses collaborateurs «cette loi d’amnistie est faite pour Macky Sall et ceux qu’il demandait d’exécuter les actes de torture, les crimes et les arrestations arbitraires envers la population. Certains accusent même le fils du président de la République d’être recruteur de nervis.
C’est ces gens là que la loi d’amnistie cherche à protéger», a-t-il soutenu. Poursuivant son argumentaire, le parlementaire de l’ex parti (Pastef) demande que le nom d’Ousmane Sonko soit enlevé dans le débat autour de
cette loi d’amnistie, car il n’est demandeur de rien du tout d’après lui. Dans ce même ordre
d’idées, Guy Marius Sagna invite l’Etat à abandonner les charges retenues contre les «détenus politiques» au lieu de vouloir passer par une loi d’amnistie.
Mieux le député propose la modification de l’article 57 du code électoral pour réintégrer Ousmane Sonko et autres dans les listes électorales à la place de la loi d’amnistie. Une idée que partage parfaitement le maire de
Dakar. Barthélémy Dias ne voit pas l’urgence de cette loi d’amnistie surtout si c’est pour la réintégration de certains acteurs politiques privés de leurs droits civiques et politiques «Je pense qu’il n’est pas nécessaire d’adopter une loi d’amnistie pour réintégrer les acteurs politiques. Il est reconnu que les articles 29, 30 et
57 ont été spécifiquement écrits pour cibler certains acteurs politiques et les empêcher de se présenter. Je demande ainsi au président de la République de bien vouloir reconsidérer sa position», a-t-il dit. Le lieutenant de
khalifa Sall a également profité de l’occasion pour révéler qu’il ne peut plus être candidat à la mairie de Dakar à cause de sa condamnation définitive dans l’affaire du meurtre de Ndiaga Diouf. Barthélémy Dias dénonce, par la même occasion, le fait qu’il ait été la seule personne jugée dans cette affaire qui date de 2011.
EL HADJI MODY DIOP

Vérifier aussi

GO: Le sénégalais est-il devenu amnésique ?  

Pendant 12 ans, nul n’a bronché. Personne n’a eu le courage de contrarier Macky Sall dans ses …