Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
images 6

Zimbabwe : La sècheresse fait baisser la production de tabac

Le Zimbabwe, le plus grand producteur de tabac d’Afrique, a commencé sa saison annuelle de vente de tabac mercredi. Les fonctionnaires et les agriculteurs prévoient une forte baisse des récoltes et de la qualité en raison d’une sécheresse attribuée au changement climatique et aggravée par le phénomène météorologique El Niño.

Après une récolte record de 326 000 tonnes l’année dernière, le pays estime que la production tombera à environ 259 000 tonnes cette saison, déclare Patrick Devenish, président de l’Office de commercialisation de l’industrie du tabac, lors de l’ouverture officielle de la saison à Harare, la capitale du pays. « La plupart de notre tabac est cultivé par de petits agriculteurs. Ils dépendent des pluies et une sécheresse n’est pas bonne pour leur récolte », a déclaré M. Devenish. « La qualité d’une partie du tabac pourrait également être affectée. » Selon lui, le Zimbabwe vend la majeure partie de son tabac à la Chine, même si l’Europe occidentale et orientale et certaines régions d’Afrique restent des marchés importants. En 2023, le pays a reçu un montant record de 1,2 milliard de dollars provenant des exportations de tabac, contre 975 millions de dollars en 2022, selon le TIMB. Le tabac est l’une des principales sources de devises étrangères du pays, avec les minerais tels que l’or.

Publicités

Le ministre de l’Agriculture, Anxious Masuka, a déclaré que les petits agriculteurs, qui manquent d’équipement et dépendent de la pluie, produisent environ 75% de la récolte. Cela rend la production du pays vulnérable aux conditions météorologiques. Comme certains de ses voisins d’Afrique australe, le Zimbabwe est aux prises avec une sécheresse dévastatrice que les organismes d’aide attribuent à El Niño et au changement climatique.

La production de tabac avait repris dans ce petit pays d’Afrique, après avoir chuté d’environ 265 000 tonnes en 1998 à moins de 60 000 tonnes dix ans plus tard, à la suite de l’expulsion de plusieurs milliers de fermiers blancs qui représentaient la majorité des cultivateurs.

Grâce à la récolte record de l’année dernière, le Zimbabwe a retrouvé sa place parmi les dix premiers exportateurs mondiaux de tabac, aux côtés de la Chine, de l’Inde, du Brésil, des États-Unis et de l’Indonésie, qui sont des producteurs de premier plan. Environ 95% de la production zimbabwéenne est financée par ce système contractuel, qui est désormais également proposé par certaines entreprises locales et étrangères non chinoises.

Les agriculteurs, dont beaucoup ne peuvent obtenir de prêts auprès des banques en raison de l’absence de garanties, affirment que ce système de financement les plonge dans un cycle d’endettement.

Le pays espérait porter sa récolte à 330 000 tonnes d’ici à la fin de 2025 dans le cadre d’un plan de transformation du tabac adopté en 2021 sous l’égide du gouvernement. Mais la sécheresse a fortement entamé l’optimisme des agriculteurs pour cette saison.

 

Vérifier aussi

telechargement 19 1

Urgent! PEOPLE: ROKIA TRAORÉ ARRÊTÉE EN ITALIE

L’artiste malienne Rokia Traoré a été interpellée suite à un mandat d’arrêt international émis par …