Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Macky, Khalifa Sall, Karim et Sonko:  Les convocations à la date du « 3 », simple coïncidence ou fétichisme ?
Macky, Khalifa Sall, Karim et Sonko:  Les convocations à la date du « 3 », simple coïncidence ou fétichisme ?

Appel au Dialogue et Amnistie en faveur de Karim Wade: Mimi et Guy Marius Sagna rejettent la « diversion »

A l’occasion de la fête de la Korité, le président de la République a encore manifesté son ouverture au dialogue, se disant prêt à tenir des concertations avec « l’ensemble des forces vives » de la nation. Dans son volet politique, la voie de ce dialogue semble ouvrir les portes d’une loi d’amnistie en faveur de Kalifa Sall et Karim Wade. Mais, Aminata Touré voit derrière cet appel, une réelle volonté de Macky Sall de « diviser » l’opposition. Guy Marius Sagna confirme !

Ce n’est pas sur Aminata Touré que le chef de l’Etat devra compter pour dialoguer. L’ancienne Première ministre qui a très vite réagi à la dernière sortie du président de la République, affiche plutôt une certaine déception après avoir décelé une « tentative » de Macky Sall visant à diviser l’opposition. Sur Twitter, elle insiste : « Cet appel au dialogue du Président Macky Sall est en réalité une tentative de division de l’opposition et de la société civile regroupées au sein de la Plateforme des Forces vives-F24 », avant d’appeler ses camarades à la vigilance. « Restons unis, mobilisés et vigilants, ajoute-t-elle ».

Publicités

Présidente du Mouvement ‘’Mimi2024’’ et candidate déclarée à la présidentielle de 2024, l’ancienne présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese) a auparavant rappelé les préalables qui, selon elle, sont les premiers gages d’une paix durable au Sénégal. A entendre Mimi Touré, Macky Sall détient, lui-même la clé de la paix.

A ce titre suggère-t-elle, le chef de l’Etat doit « tout faire » pour préserver la paix et la sécurité du Sénégal « en déclarant d’abord qu’il ne sera pas candidat (…) Nous sommes des démocrates et c’est justement pour cela que nous exigeons que le Président Macky Sall respecte la Constitution qui rend sa candidature juridiquement et moralement inacceptable ». « C’est le préalable à la paix », persiste-t-elle. Enfin, les deux autres conditions posées par Aminata Touré pour un éventuel dialogue, c’est que « le président Sall dise que tous les autres candidats (ceux de l’opposition, notamment), auront la possibilité de participer à la présentielle et qu’il libère tous ces jeunes qui sont en prison ».

Aminata Touré aurait-elle une loi d’amnistie favorable à Karim Wade ?

Guy Marius Sagna répond à sa place. Le parlementaire évoque une modification du code électoral qui réglerait la question de l’éligibilité de Karim Wade et Khalifa Sall. Il prend cette option comme les premiers pas d’un dialogue constitutionnel que le chef de l’Etat refuserait d’entendre. Et, à entendre Guy Marius Sagna, cette question liée à l’amnistie passe comme un fonds de commerce politique pour Macky Sall. Bien souvent, il évoque le cas du fils de l’ancien chef de l’Etat qui devrait bénéficier de ce projet purement politique dont l’Assemblée nationale pourrait être amenée à faire une loi. L’honorable député Guy Marius Sagna lui rappelle que « le 07 mars 2023, l’opposition a déposé sur la table de l’Assemblée nationale une proposition de loi pour la modification des articles L29, L30 et L57 du code électoral ».

Seulement, regrette M. Sagna, « Macky et son groupe parlementaire BBY refusent de discuter de cela ». D’où son interrogation : « Comment quelqu’un qui empêche un dialogue prévu par la constitution dans l’Assemblée nationale peut inviter au dialogue ? ».

A sa propre question, il répond : « Celui qui est le plus contre le dialogue dans ce pays est celui qui crie le plus au dialogue car étouffant à l’Assemblée nationale : Macky ». Pour Guy Marius Sagna, par-dessus tout, le président de la République « veut passer par l’amnistie pour maintenir l’épée de Damoclès des articles L29, L30 et L57 du code électoral afin de pouvoir empêcher les candidatures de Sonko et des autres ».

Vérifier aussi

Coopération Internationale: Ousmane Sonko a reçu en audience 04 ambassadeurs

 Le Premier ministre a reçu en audience les ambassadeurs au Sénégal de la Chine, des …