Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
14eme Législature: Les députés ont repris leurs activités hier, vendredi 14 octobre
14eme Législature: Les députés ont repris leurs activités hier, vendredi 14 octobredéputés

Assemblée : Les députés du PUR prêts à tout pour conserver leurs sièges

Quatre jours après l’accouchement de leur victime, Amy Ndiaye Gniby, les députés Massata Samb et Mamadou Niang ont recouvré la liberté. Élargis ce mardi 13 juin 2023 après six mois de détention, le duo a promis d’user de toutes les voies et recours pour conserver leurs sièges à l’Assemblée nationale. 
À  peine sortis de prison, Massata Samb et Mamadou Niang ont fait face à la presse. Les deux parlementaires membres du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) ont dénoncé une tentative de confiscation de leur mandat de député. Ils ont promis de se battre pour conserver leurs sièges à l’Assemblée nationale. « C’est le peuple qui nous a élus et envoyés à l’Assemblée nationale et non l’Apr ou Benno Bokk Yakaar. Tour ce qu’ils veulent, c’est confisquer nos mandats. Mais, nous allons nous battre jusqu’au bout pour cela », a martelé Mamadou Niang. « Nous remercions toutes les femmes du Sénégal. S’il y a une parmi elles, sous le coup de l’émotion, avait tenu des propos discourtois à notre encontre, beaucoup d’autres femmes sont venues nous soutenir. Elles l’ont fait avec la raison, parce que le pays a des valeurs. Et personne n’a le droit de les briser. On ne peut pas développer un programme économique dans ce pays sans pour autant cultiver la paix sociale. La provocation n’est pas bien », a-t-il poursuivi. Revenant sur son séjour carcéral, monsieur Niang a déclaré avoir appris beaucoup de choses. « Nous savons qu’ils ont échoué sur le plan judiciaire. Parce qu’il y a beaucoup de détentions arbitraires. Actuellement, la prison de Reubeuss est surpeuplée. Parce qu’on a interpellé tout individu croisé dans la rue et qui est taxé de manifestant », a-t-il déploré.
Prenant la parole, Massata Samb a réitéré son allégeance à son guide religieux, Serigne Moustapha Sy. « Quiconque s’attaque à Serigne Moustapha Sy, nous allons nous dresser contre lui. On a rien à faire d’un mandat. Ce n’est pas ce mandat qui nous retient ici. Ce que nous pouvons dire c’est que nous sommes des talibés. Quand cette affaire est survenue, nous n’avions même pas en tête que nous sommes des députés. Nous ne pensions même pas à ça. Nous avons agi en tant que talibés », a-t-il lâché.
Pour rappel, Massata Samb et Mamadou Niang ont écopé de six mois ferme pour avoir tabassé leur collègue de la majorité, Amy Ndiaye Gniby, à l’Assemblée nationale. Enceinte, cette dernière a été hospitalisée après l’agression. Ses bourreaux devaient lui verser solidairement 5 millions francs, en guise de dommages et intérêts. Mais, ils ont interjeté appel pour contester la décision du premier juge. Sauf renvoi, Massata Samb et Mamadou Niang seront rejugés le 19 juin prochain par la cour d’Appel de Dakar.

Vérifier aussi

Football/ FA Coup: Manchester United prive Manchester City d’un doublé

Malgré plusieurs polémiques, Manchester United a créé une surprise générale. En effet, cette équipe a …