Premier Ministre: Idrissa Seck pressenti pour occuper le poste
Premier Ministre: Idrissa Seck pressenti pour occuper le poste

Blocage du CESE: Idy se plaint

Le refus des 8 membres du Bureau du Conseil économique, social et environnemental (Cese) de participer à la réunion du mardi dernier est un «acte de rébellion grave». Par conséquent, ces membres de l’Apr «sont, au regard de leur comportement anti-républicain, disqualifiés pour exiger de qui que ce soit, notamment l’opposition, le respect de nos institutions». Le président de la République a été informé. 

Un «acte grave de rébellion» ! Le service de communication du Conseil économique, social et environnemental (Cese) n’a pas cherché loin pour qualifier le refus de «déférer à la convocation» de ses 8 membres du bureau. Woula Ndiaye, Oumar Ba, Gade Sall, Maguèye Ndiaye, Ndèye Fatou Sougou, Ndiouck Mbaye, Awa Cheikh Mbengue et Adja Coumba Ndiaye, tous membres de l’Apr, avaient refusé de prendre part à la réunion en ligne du Bureau du Cese, prétextant que Idrissa Seck, le président de cette institution, qui l’avait convoquée, veut dérouler son agenda politique en se servant de l’institution.

Publicités

L’objectif de la rencontre était d’examiner les projets d’avis formulés dans le cadre de la Première session ordinaire, en cours, convoquée par décret présidentiel n°2023-357 du 22 février 2023. Cet acte «viole le décret précité et porte atteinte à notre institution ainsi qu’à la République, a privé le Bureau du quorum requis pour la tenue de la réunion», a affirmé, dans un communiqué, le Cese. Par conséquent, ces faits risquent d’entraver le déroulement normal de la session dont la clôture est, suivant le décret cité plus haut, prévue le vendredi 28 avril 2023, souligne le document. A cet effet, soulignent les auteurs du document, «le compte rendu détaillé de ces faits a été transmis, séance tenante, à Monsieur le président de la République actuellement en Arabie Saoudite, pour suite à donner». Selon toujours le communiqué, «ces responsables de l’Apr sont, au regard de leur comportement anti-républicain, disqualifiés pour exiger de qui que ce soit, notamment l’opposition, le respect de nos institutions».

Le document a indiqué que seuls étaient présents à la rencontre en ligne, MM. Idrissa Seck (président de l’institution), Honorable Baïdy Agne (premier vice-président du Cese et président du Conseil national du patronat (Cnp)), Honorable Maître Amadou Moustapha Ndiaye (deuxième vice-président du Cese, notaire), Honorable Mody Guiro (troisième vice-président du Cese et Secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts)), Honorable Pr El Hadji Ibrahima Mbow (président de l’Union citoyenne Bunt-Bi et secrétaire élu du Cese) et Dr Anta Sané (Secrétaire générale du Cese).

Cette affaire est la dernière péripétie de la comédie politique qui se joue dans la coalition présidentielle depuis le «coming out» du président de Rewmi avec sa déclaration de candidature. Le plus curieux dans le dernier épisode, est de savoir si l’action des conseillers de l’Apr au Cese a été concertée avec le président de leur parti ou pas.

 

Vérifier aussi

Madické Niang

GO: Madické is back 

-Mme Madické Niang : Hiiii…Tagual bi thiofeh na, Niangue Baalo. Yangui geuneu nourouk khalé lou …