Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
BFEM 2022: 179.522 candidats planchent à partir de ce jeudi
BFEM 2022: 179.522 candidats planchent à partir de ce jeudi

DÉMARRAGE DU BFEM: Les candidats saluent le déroulement des épreuves

De la Rigueur ! C’est le maître mot pour les autorités qui ont en charge  du bon déroulement du  Bfem cette année.  Comme le Bac, le Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) a connu le même dispositif avec le refus du téléphone dans les centres d’examen.  Les surveillants sont aux aguets. Aucun incident n’a été noté.

Les candidats du BFEM se sont présentés hier pour subir les épreuves. Ces derniers ont jugé  les épreuves abordables et restent tout de même optimistes pour la suite. Dès lors, l’adjoint au Gouverneur de  Dakar aux affaires administratives a présidé  la visite de quelques centres en vue de tâter le pouls. Au courant de celle-ci il a été au centre de Hann Babacar Niang a conduit cette délégation au cours sainte Marie de Hann. Pour Pape Abdoulaye Keita au jury 1, il a assuré que tout allait bien. « Il n’y a aucun problème et tout se passe bien », a-t-il dit.  Au niveau de  Hann Bel air, la délégation a aussi fait le tour de quelques classes.

Publicités

Le proviseur Djibril  Diaw faisant le point a déclaré qu’ils sont 422 candidats  dont 251 filles et les autres des garçons soit 40,5% de garçons.  Pour la Directrice de cabinet du Ministre de l’Education nationale Khadidiatou Diallo, cette année on enregistre un nombre de 189 361  candidats dont 109.000 filles, ce qui représente donc un taux de 57% de participation. Plus de filles que de garçons. « Dans les deux centre tout se passe bien. Notre impression est unique. Les conditions sont là et tout est respecté », a indiqué Babacar Niang.

A l’échelle des circonscriptions des candidats se sont absentés dont des candidats libres. Dans les départements Pikine, Guédiawaye et Keur Massar, ils sont 29 929  candidats,  dont les filles représentent 59.38 %. Les candidats composeront dans 88 centres, 121 jurys. En effet, 4800 surveillants  sont mobilisés pour veiller sur le bon déroulement des examens. Pour Gana Sène inspecteur de l’Académie de Pikine-Guédiawaye, « toutes les mesures étaient déjà prises afin de permettre aux potaches de subir les épreuves dans de bonnes conditions. Ainsi l’utilisation des téléphones portables et outils de communication sont interdites pour les candidats. « 

C’est le cas à Sédhiou qui connaît près 6230 dont une prédominance des garçons. Dans la circonscription de cette localité  il existe près de 2390 dont 1223 filles. Selon Moctar Ndiaye, adjoint au Préfet, des candidats sont absents mais les causes seront connues. « Avec les autorités tout est pris en charges et rien n’a été laissé au hasard. Les candidats sont là et depuis avant-hier tout est pris en charge et avec un profilage et des salles de classe », a-t-il assuré. On nous apprend qu’à Bounkiling Cheikhou Sidibé a aussi salué l’organisation des épreuves qui se sont déroulées dans de bonnes conditions. La sécurité est manifestement assurée et les parents d’élèves y prennent part pour un meilleur déroulement.

Dans la région de Diourbel aussi des épreuves ont démarré et les candidats ont répondu présent.  Au centre de Notre Dame des victoires les candidats ont jugé les épreuves abordables comme Fallou Galass Diome. « C’est à notre porté et on espère que les résultats seront excellents », renchérit-il. Pour Modou Ndiaye l’inspecteur d’académie de Diourbel, tous les acteurs sont présents et les candidats composent et sans incident. 

MOMAR CISSE

Vérifier aussi

Motion de censure : Encore des débats qui polluent l’atmosphère

On aime sans doute les débats qui polluent l’atmosphère. Le débat sur la motion de …