Idrissa SECK n’est point present à ce dialogue

Pourtant, après son enregistrement à la RTS le vendredi 2 février 2024, à l’avant veille du démarrage de la campagne électorale, le candidat Idrissa SECK, de manière audible, avait déjà clarifié sa position sur la situation politico-sociale du Sénégal.

Publicités

« Le dialogue pour la réconciliation nationale et pour l’apaisement des cœurs, avait-il dit, doit être le premier chantier du prochain Président élu ».

Ce qui signifie en termes clairs, que cela ne peut et ne doit être, celui du Président Macky Sall, dont le mandat expire inévitablement le 2 avril 2024″.

Malheureusement au Sénégal, l’écoute attentive n’est plus une qualité de nos jours. Et la fausse perception prime fortement sur la réalité souvent biaisée des hommes et des faits.

Et, hélas, le Président Idrissa Seck, l’éternel incompris, fait partie des plus grandes victimes de cette nouvelle tendance à l’ère des fake news et de la manipulation partisane.

Oui, je le confirme !
Le Président Idrissa Seck, qui met toujours en avant l’intérêt supérieur de la Nation, ne sera pas présent à ce soi-disant dialogue pour cautionner un éventuel coup d’État constitutionnel savamment orchestré par un Président en fin de règne, et à qui, le Peuple a fini de tout donner.

As Babacar GUEYE
Mandataire du candidat Idrissa SECK.

Vérifier aussi

MIGRATION IRRÉGULIÈRE : ADHA LANCE UN APPEL À MADAME LE MINISTRE DE L’INTÉGRATION AFRICAINE ET DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES

Suite à l’appel à candidature provenant de la Direction d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur et …