Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Khalifa Sall
Khalifa Sall

Malaise au sein de Yewwi Askan Wi : Les assurances de Khalifa SALL

Ceux qui attendent l’explosion de la coalition Yewwi Askan Wi, suite aux dernières sorties de Barthélémy Dias et Ousmane Sonko, risquent de déchanter. La plateforme survivra, d’après Khalifa Sall.

Prenant la parole, hier, lors d’une conférence de presse, l’ancien maire de la ville de Dakar donne des gages. «Nous sommes un groupe d’amis. Que personne ne pense qu’on va se séparer, qu’on va se disloquer. Nous avons longtemps eu des différends entre nous, mais en notre sein, nous avons les moyens, les mécanismes, la force et surtout la conviction pour dépasser les péripéties rencontrées à Yewwi Askan Wi», lance Khalifa Sall.

Publicités

Il adresse ce message, dit-il, aux Sénégalais pour les assurer que lui et ses militants marquent toujours leur ancrage dans Yewwi. Faisant allusion à la passe d’armes entre son lieutenant, Barthélémy Dias et le maire de Ziguinchor, il affirme qu’il souhaite apaiser les Sénégalais et leur dire qu’ils ne quitteront pas, ni aujourd’hui, ni demain la coalition Yewwi. Pour lui, les leaders de cette coalition sont unis et le resteront pour défendre, ensemble, les intérêts de la nation et de la démocratie. «Nous n’accepterons pas qu’il y ait une troisième victime de Macky Sall», jure Khalifa Sall.

Croire que Yewwi Askan Wi va partir en éclat, soutient Malick Gakou, c’est méconnaître son fonctionnement. Selon lui, la coalition est un patrimoine national et qu’elle n’a pas été créée pour une seule personne. «Quand on créait Yewwi, on ne l’a pas fait pour une seule personne. Yewwi est un patrimoine national et peut-être international. C’est pourquoi nous avons réitéré notre appel à l’unité. Nous voulons dire maintenant au peuple que nous avons décidé de nous donner la main pour un Sénégal en harmonie», précise le leader du Grand Parti.

Il dénonce la condamnation en appel à six mois de prison avec sursis de Ousmane Sonko qu’il considère comme une stratégie de Macky Sall de vouloir vaille que vaille éliminer son adversaire politique de la course présidentielle de 2024. «Tout le monde attendait cette condamnation. Cette volonté de l’État s’est manifestée avant-hier, lundi. Cela est inacceptable. Nous avons mis en place des stratégies pour endiguer cela. Nous allons au-delà des manifestations du 12, organiser un grand rassemblement le 19 mai», a-t-il déclaré.

Vérifier aussi

Présence des bases françaises au Sénégal : Ousmane Sonko catégorique « La volonté du Sénégal de disposer de lui-même est …..»

Autre point évoqué : la présence des bases militaires françaises au Sénégal ». Alors que le leader …