Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Défaite de la coalition BBY : Aminata Touré, sera t-elle écarté dans le nouveau dispositif?
Défaite de la coalition BBY : Aminata Touré, sera t-elle écarté dans le nouveau dispositif?

Parrainage ,Droits humains, Amadou Ba : Le « Grand oral » d’Aminata Touré

Aminata Touré, ancien Premier ministre était l’invitée du Grand Oral sur Rewmi tv. Candidate à la présidentielle, elle a abordé les questions relatives à la bonne gouvernance , le déplacement de Amadou Bâ à Paris, le financement des partis politiques, le parrainage entres autres questions. Elle a déploré la démarche du régime qui s’enrichit au détriment des populations. 

Vous avez déposé votre caution sans tambour ni trompette, pourquoi cette démarche  ?

Publicités

Je ne suis pas dans le show-biz  politique, cela ne correspond pas à mon tempérament. Je  considère qu’ au-delà de la modestie, le « m’a tu vu » ce n’est pas moi  car cela n’a rien d’extraordinaire.

 Il y a la caution et le parrainage, des filtres aussi. Comment vous vous débrouillez sur le terrain ?

Nous sommes allés auprès des sénégalais avec un programme. Nous  avons discuté avec des populations qui ont qu’ils n’ont jamais vu de chefs de service ci. Alors c’est à Oubadji dans le département de Salémata pas trop loin de la Guinée. Mais il n’y a rien. Nous  avons proposé notre programme et nous avons des relais comme les délégués régionaux et qui ont fait leur travail et nous aurons un parrainage. Je profite de l’occasion pour dire que c’est un parrainage absurde. Nous sommes dans un pays où il y a près de 7 million d’électeurs environ. On demande pour chaque candidat un minimum de 44.000  et de 58 mille parrains. La Dge a laissé 260 candidats retirer  les fiches de parrainage. Si chaque candidat fait son travail sans doublons  et personne ne pourra atteindre ce minimum. On  aurait annulé l’arrêté dans d’autres pays car ce n’est  pas faisable et il faut réfléchir sur la question. Car  il suffit de dire de déposer la caution et ou retirer le parrainage alors ce serait passé.  Ce que le Conseil constitutionnel dans sa décision a reconnu  car avant le parrainage il faut un dossier complet, mais à la Dge on pouvait le dire. Pourquoi atteindre le nombre de candidat sur  le terrain pour le faire.

 Il y a une manœuvre  ?

Oui politicienne mais ce n’est pas bien pour la démocratie. Il faut une institution des candidats  aussi. Car  les candidats sont d’égale dignité.

 Que pensez-vous du nouveau logiciel pour le parrainage ?

 Bon notre expert est prêt pour  inspecter ce logiciel car la confiance n’est pas au rendez-vous pour ce qui concerne la  Dge. Déjà qu’elle refuse de respecter une décision de justice.  Et en refusant aussi de donner des fiches de parrainage à Sonko. Ce qui est scandaleux car l’administration refuse de donner l’exemple et l’état aussi. C’est injuste. Alors la Cour suprême l’a courageusement reconnu  à une autre. Ce qui a été fustigé par la Cour de justice de la  Cedeao alors c’est du Conspilatisme.

 Le vice-président de la LSDH a lancé  un appel disant que ce système est antidémocratique ?

 Mais il faut un filtre oui. Certes il est impossible d’avoir plus de 100  candidats  aussi. Mais il faut aussi s’entendre  sur le type de filtre.  Mais c’est du deux poids deux mesures. En ce qui concerne le dialogue il faut 13 députés. Mais il faut dire que les conditions n’y siéent pas, mon responsable  départemental de  Mimi  2024 de Tamba est en prison depuis 6 mois.  Pourquoi s’asseoir avec une personne qui n’a pas dit s’il serait candidat ou pas. Alors c’est un cadeau paramétré avec 13 députés mais pour ceux qui ont négocié des avantages. Alors il faut une démocratie pour tout le monde. Alors on entend parler marrainage aussi pour les dames.

 Vous avez fait le plein de parrain

 Oui je ne suis pas une débutante aussi nous avons déjà fait le plein déjà.  Nous étions à bonne école. Je sais comment m’y prendre et avec les populations je ne suis pas une inconnue. J’ai un programme expliqué aux populations et nous sommes prêts pour  le contrôle du parrainage et sans craintes. Nous ne sommes pas milliardaire aussi.

 Alors parlant d’argent, Sonko serait accusé de financements occultes. Qu’en pensez-vous ?

 C’est une tradition que subissent les populations. On se rappelle des fonds libyens avec Wade, le Gabon avec Macky mais j’ai entendu le démenti  de Sonko à travers son représentant qui réclamait des preuves. Cela s’inscrit dans une tradition. Celui qui l’a dit doit apporter des preuves même si c’est un député. Cela pourrait dénaturer des relations entre des pays ; cette approche politique est à dénoncer. J’ai été accusée à l’assemblée, mais que celui qui parle amène doit amener les preuves. 

Cette situation  est elle une occasion pour régler cette question du financement des partis ?

La vie  politique, il faut la moraliser et l’assainir aussi. Vraiment c’est clair  et j’ai proposé une loi contre la transhumance car on va  vers des élections. Vous parlez de l’argent il est complexe aussi et la politique et les sous datent de longtemps. Mais il y a de l’espoir comme le Pastef qui fonctionne sur cotisations et c’est comme les partis de gauche. Mais ensuite il faut le dire aussi et cela est voeu avec   Wade mais il faut éduquer les électeurs. 

Les lobbies existent aussi et que les partis politiques ne sont pas à l’abri des ces derniers ?

 C’est clair et c’est le monde entier. Les  américains ont la position la plus honnête. Vous faites du fundraising avec la liste des donateurs. Il faut éviter de prendre l’argent public pour financer les activités politiques, les fonds sociaux ce sont des fonds politiques mais il faut le réglementer avec des mécanismes à mettre en place. Mais il faut avoir peut être des commissions qui étudient les demandes et faire des tirages au sort car ce sont des mécanismes. Pour l’argent public pour moi c’est l’élément fondamental de mon programme et éviter le vol massif de cet argent. C’est inscrit entre pertes et profits. On espère que nos 1000 milliards ne seront pas oublié et c’est énorme. Malgré le scandale il faut arrêter car le contribuable aussi à des droits.

 Les assises nationales, les conclusions, faudrait-il les dépoussiérer  ?

 Oui absolument car j’ai été à la rencontre  et je me suis engagée. Car je crois qu’il faut une réforme des institutions et une nouvelle république. Car avec l’hyper présidentialisme. C’ est le Ying et le Yang. Mais c’est un rois avec la constitution de 58 avec les français mais il faut des gardes fous. Il est le commandant des armées , ordonnateur des dépenses, mais il a tout. Mais après avec l’entourage qui  gonfle  votre égos mais il existe des dérives et après  nous en sommes là. Il faut encadrer   cela avec une loi sur l’incompatibilité familiale et cela m’a valu mon renvoie de l’assemblée nationale et de manière illégale. Ce n’est pas une disgrâce et je crois en ce que j’ai dit. Il faut avoir une loi qui réglemente cela. Il faut le protéger contre eux même et que le Président ne peut  pas nommer comme bons lui semble et privilégier des politiciens car ils mobilisent des foules  etc. Mais cela est impossible et il faut un panel indépendant et vérifier   à minima les personnes qu’il veut nommer et définir leurs visions puis  voir les collaborateurs et le types de ressources humaines pour des objectifs., avec le panel d’experts ce sera fait. A l’époque on se rappelle de la dame nommée ministre de l’éducation mais elle a dit non. Mais de nos jours elle serait là et bien habillée aussi. Donc c’est ce genre de choses à éviter et diriger nos institutions. Cela me paraît important. La vérification des ressources humaines il faut qu’il y’ai dans la gestion  des ressources que l’on sorte l’Ige du coude du Président.

 En matière d’architecture institutionnelle, des organes de contrôle ont été créés. Que dire de leur efficacité ?

 Bon ce n’est pas saupoudré car j’ai été audité aux Nations unies pendant 3 ans. J’ai été au Cese et on a tout regardé  jusqu’à ce que l’Ige dise qu’elle n’a rien à me reprocher ! C’est paradoxal car j’ai  fait 1 ans et  quelque à la tête de cette institution. On cherche des poux partout. La réforme pour l’Ige c’est de les sortir de la Présidence car on a vu des Ige à caractère orientée des opérations vers des adversaires politiques. Tout le monde doit être audité. J’ai été aux Nations unies avec un contrôle  strict. Il faut que l’Ige soit sous  l’autorité de l’assemblée  nationale et les inspecteurs affectés dans les ministères  qui valident et contrôlent les dépenses des ministres avec des garde-fous dans la préservation des deniers publics. Pour lutter contre la corruption, il faut dématérialiser les  procédures. A la  douane , il n’existait pas cela et les jeunes dames qui voulaient épouser des douaniers qui étaient très riches.  Mais avec le système  « GAINDE »,  tout  a été dématérialisé avec une multiplication des recettes de l’état par 100. A la  justice le casier judiciaire devrait l’être mais rien de nos jours .

 La justice à double vitesse est une réalité  ?

 Si si. Aux USA je me prêtais à cet exercice et il faut en faire une règle et non une arme. Mais  que cela soit une règle que ceux qui gèrent l’argent public soient transparents . Le méchant c’est celui qui a pris notre argent pour en faire un  bien  personnel alors  quand on en parle ou qu’on taxe de méchants. Alors il faut lutter contre cela aussi et que les populations comprennent que le fonctionnaire ne peut être milliardaire aussi. C’est le cas Amadou Ba et c’est le candidat de Benno. Mais qu’il  explique qu’il n’est pas milliardaire. En ce qui concerne la campagne je suis prête à faire ma déclaration de patrimoine. et j’ai été la première à le faire quand j’étais ministre de la justice et que tout le monde doit faire et c’est ce que les jeunes attendent de même que les populations et il faut mettre un frein à ce niveau de corruption. Cela ne peut  avoir lieu  et parler de développement d’un pays.

 Vous avez piloté la traque des biens mal acquis, qu’est ce que vous faites avec la poursuite d’une seule personne.

Ce n’est pas moi qui décidait mais le président de la république. Il y a une  déception et c’est pourquoi je suis candidat et vous. On en a à fait une arme politique après que les populations ne croient plus à cet exercice qui était salvateur. Il fallait assainir mais de nos jours il faut  reprendre les choses et ne pas en faire une arme. Il faut une fonction d’audit avec des lois et aider les jeunes qui sont formés en finance. Il faut de la compétence pour gérer l’argent public. On met la Tva dans les caisses de l’État.

 La traque des biens mal acquis furent une demande. A part l’exil de Karim qu’est ce que cela vous inspire ?

 Mais depuis dix ans on en parle. Ce que je peux faire c’est proposer des  mesures pour éviter un lien entre la politique et la  gestion  des fonds publics. Il faut des audits en encadrant  l’Ige et autoriser les dépenses qu’elle valide   et qu’on informatise toutes les procédures pour que l’administration soit en face du fonctionnaire pour éviter une baisse d’impôts. Cela date de dix ans.

 Vous êtes candidate mais cette question peut vous concerner surtout avec  Amadou Ba et l’argent sera recouvert ?

 A l’époque, je n’étais plus dans le gouvernement. Alors les procédures administratives je ne suis pas responsable peut-être Amadou Ba. C’est le cas des 1000 milliards et qu’il faut élucider mais c’est important de prévenir les vols à venir. La prévention aussi l’est.  Il y a des explications par des  concernés. Il y a eu un communiqué du gouvernement qui avait certifié ce que j’avais dit avec 200 milliards recouverts et confirmés par le gouvernement.

 Devrait-on faire une évaluation de la traque  ?

 Si mais après le régime et il faut parler des différents scandales aussi et on va ouvrir le dossier pour enlever son coude. Mais cet argent ne peut pas disparaître et des gens qui construisent comme ils veulent.

 Un mauvais procès vous a été faits ? Pourquoi les libéraux ?

 Mais cela date de plus de 40 ans et ce n’est pas galant. C’est eux aussi car il faut leur demander car peut être Macky qui  est derrière et eux-mêmes qu’un ministre de la justice quand même il existe des limites. Même le quart bloquant aussi. Il m’a souvent félicité en conseil des ministres d’ailleurs pour mon travail. Alors il y a des réconciliations mais j’ai fait mon travail avec fierté et je n’ai jamais mis les mains dans les procédures. Car je respecte le travail des magistrats. Cela n’existe pas pour un quelconque dossier. Alors il faut aussi une indépendance de la justice et que Macky arrête de nommer les procureurs et les juges. Il peut continuer à présider le conseil de la magistrature mais il doit aussi laisser la nomination par un comité soit un conseil supérieur de la magistrature.  

 Il y a aussi le lien ombilical aussi car avec le parquet le ministre de la justice.

 Oui mais on vous dit que l’opportunité de la poursuite est entre les mains du procureur. D’ailleurs  il y a la peur d’être affecté. Il ne peut pas ne pas y avoir d’impact. Chacun assume ses responsabilités. Il y a des questions à régler de manière indépendante . Nous sommes des sénégalais. On est tous sujet à une défaillance.

 Le Sénégal classé parmi les pays  le plus reculé en matière de droits de l’homme ?

 Cela me désole aussi. J’ai dirigé le département des Droits humains aux Nations unies mais ils ont constaté un recul mais on va se remettre à niveau. Il y a une  petite lueur  pour sortir par la grande porte et libérer les 2000 jeunes. Des gens qui n’ont pas commis d’actes délictueux. Je ne parle ni des casseurs ni des voleurs mais des manifestants pacifiques aussi. Je déplore aussi que Macky se soit photographié avec une vulgaire dame sur les réseaux sociaux. Il était dans une dynamique de pardon avec le dialogue mais qu’il le fasse tout pour que tout  le monde aille compétir. C’est ça la norme sénégalais. Macky sait  très bien que si Wade s’était comporté comme lui il ne serait pas. On l’a laissé  au commissariat central mais il est rentré. Pourquoi évoquer des risques de terrorisme et qu’on arrête d’invoquer ces types de phénomènes.  Il n’y a pas de terrorisme au Sénégal. Notre pratique de la religion est pacifique et cela va continuer. C’est la situation.

 Son bilan immatériel semble le préoccuper car il parle de bonne gouvernance  ?

C’est pour la consommation extérieure car ce n’est pas sincère. Parler de 5 humains et mettre des gens en prison.  Le injures mais c’est un phénomène général et il faut revenir à la pratique normale car  si tel est le cas tout le monde est à l’aise. Il existe  cet espace d’expression. Depuis quand le F24 n’a pas fait d’activités. Mais on rafle des jeunes et on fabrique des acteurs de la violence. Je le condamne et il faut revenir à une situation normale tel qu’on a connu ce pays.

 Que pensez-vous des personnes en détention et avec le droit de voter  ?

 Il faut les libérer . J’ai un cas particulier c’est le cas d’Aliou Sané. Nous étions dans la même délégation mais pourquoi on l’arrête.  Il était visé. Il a circulé pendant des mois et on veut le cueillir, c’est de l’acharnement. On peut témoigner. Il n’y avait pas de manifestations. Ce type de situation est incompréhensible. Garder des jeunes en prison mais on y gagne quoi. Ils vont voter sévèrement.

 La visite du Pm à Paris le contexte s’y prêt-il ?

 C’est inopportun. C’est déplorable. A trois mois des élections auxabords il y a une confusion. C’est le candidat ou le Pm. Il devait démissionner aussi. Macron en tant que candidat, il avait démissionné de son poste alors qu’il n’était que ministre. C’est ça de l’élégance républicaine mais pourquoi ils n’ont pas invité Macky Sall ?. Pourquoi le candidat et non le Pm. C’est de la continuité républicaine  ? Quand même c’est absurde. C’est cette maladresse qui vous cause ce sentiment d’anti français alors il fait faire preuve d’intelligence.

 Amadou Ba serait parti pour donner des gages dans un contexte de panafricanisme ?

 Mais pourquoi porter le manteau de Pm. Il faut être courageux. Pour ce qui le concerne nous avons des amis d’ailleurs comme l’Allemagne , les chinois etc. ce sont les intérêts du pays qui m’intéressent et voir comment se développer. Je suis juste préoccupé par mon peuple. Cela me saigne le cœur quand je vois les jeunes partir. Des jeunes qu’on perd comme ça.

 Vous avez mis l’accent sur les libertés. Qu’est-ce que vous préconisez face à la dette, des difficultés d’emploi etc.

Ce n’est pas mon bilan mais celui de Macky.  C’est le bilan immatériel et des décisions du point  de vue économique. Il y a eu faillite et cette industrialisation c’est 0  au Sénégal et on sera pauvre. On ne transforme rien et on ne fabrique même pas de cure-dent. Ma priorité  c’est la Bonne gouvernance et le Pm sera dans l’industrialisation rapide. Ce que nous portons, rien n’est fabriqué ici.  Donc il faudra faire comme les chinois qui jusqu’en 49 ils mourraient de faim. Ils sont 5 pauvres.  Donc il faut que l’on regarde ce que nous consommons ici.  Mais au moins les coopératives de production ont été favorisées. C’est une bataille et donc il faut cela. L’huile qui vient de le Malaisie est plus compétitive. Cela coûte moins cher. L’huile d’arachide il faut des  semences, de l’engrais etc. l’industrialisation est la première des réponses après la bonne gouvernance. Le tourisme avec 800 km de côte et le fonds d’appuis au tourisme, la banque des femmes, les artisans, le lait, la transformation des produits agricoles etc. mais la coque d’arachide  peut servir de l’aliment de bétail. Il faut des secteurs émergents avec la technologie.  

 Vous avez capitalisé beaucoup d’expériences à l’étranger mais pensez-vous   que l’on peut se départir des institutions comme le Fmi ? 

Nous sommes membres de ces institutions mais moi je les vois comme actrices. Ils ne peuvent pas nous développer depuis des années. Elles vous  accompagnent et dans le sens par lequel il faut aller. Je les critique mais dans le fait que ces institutions ne nos développement pas. Ce sont des diplomates et donnent des alertes mais bon ils le savent et classent les pays par indice de développement  humain dans les pays dans lequel ils sont en bas de l’échelle. Le Cap vert  est passé de pays très pauvres à émergent. Mais vous avez aussi l’Ile Maurice. Les cap verdiens aussi. Comment  ils se sont organisés. C’est faisable mais il y a de bonnes pratiques. Le Botswana, le Rwanda qui est la fierté africaine ont bien géré leurs finances. Ils ne blaguent pas. Mais si avec l’argent avec lequel on travaille on va dans des comptes privés mais comment va- t-on se développer. C’est à nous de leur dire où on va mener notre pays et j’ai le courage. Je suis la seule femme dans BBY qui a osé dire à Macky qu’il n’a pas le droit de faire un 3ièm manda.

 Pour la condition féminine, il  y a des pesanteurs !

 Des héroïnes inconnues dans leurs foyers respectifs comme mon cas. Je fais mon stage à la SAR et donc je devais être là à 6h. A l’époque, il y avait deux hommes dans le véhicule. Le coxeur et le chauffeur. Au moment où les hommes dormaient. C’est le lot des femmes et elles le font sans bruit. Les jeunes femmes sont en train de relever le défi. Il faut donner l’exemple aussi et respecter la loi.

MOMAR CISSE

Vérifier aussi

IMG 20240616 WA0013

Renégociation des contrats pétroliers au Sénégal: Pr Samuel Patrice Badji donne la recette

Il est fort possible que les contrats pétroliers puissent être renégocié. Une information qui semblent …