Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
sonkooo

Projet de loi d’amnistie : Sonko toujours pas sorti du salon

Le président de la République a présenté, hier, en Conseil des Ministres, le projet de loi portant loi d’amnistie. Cela devrait concerner les faits relatifs aux manifestations de mars 2021 et de juin 2023 ainsi que les faits connexes. Ce projet de loi d’amnistie qui ne peut cibler que des faits dans une période donnée va en réalité concerner aussi des personnes notamment des leaders politiques comme Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye qui pourraient ainsi incessamment sortir de prison si jamais les députés votaient la loi.

Le leader des Patriotes pourrait ainsi sortir de prison. Et dans le cadre de la reconsidération des droits des ‘’spoliés’’ de la présidentielle espérer participer à l’élection. Mais, malheureusement, deux obstacles se dressent contre lui : La condamnation pour diffamation et le procès contre Adji Sarr qui pourrait reprendre prochainement, cette fois-ci, en présentielle puisque le verdict par contumace avait été annulé par la juridiction compétente.

Publicités

Concernant l’affaire Mame Mbaye Niang, rien n’indique que ces faits seront couverts par la loi d’amnistie même s’il ne l’empêchera pas sans doute de humer l’ère de la liberté. Mais si la condamnation reste, cela lui privera de jouir encore, pour cinq ans, de ses droits civiques et civils. S’agissant de l’affaire Adji Sarr dont un ministre a parlé tout récemment alors que tout le monde semblait l’avoir oublié, elle devra être vidée un jour ou l’autre et ceci en présentielle. Bien sûr, personne ne connait l’issue de procès dont le verdict pourrait être, cette fois-ci entièrement favorable à Sonko ou porter les germes d’une condamnation compromettante. C’est dire que Sonko n’est pas encore sorti du salon à moins que là aussi, des médiations puissent permettre le retrait de la plainte et l’extinction des poursuites.

Le point rassurant cependant pour les Patriotes c’est qu’aujourd’hui, rien ne s’oppose, à priori, à la candidature de Diomaye Faye. Donc, si ce leader devrait être élargi de prison, il bénéficiera de toute la latitude de battre campagne et tenter le maximum possible ses chances. Son mentor, lui, Sonko, devra prendre son mal en patience à moins que les médiations aient permis que Macky s’inscrive dans une dynamique de le faire blanchir intégralement dans le cadre de la réconciliation et de la dynamique de cohésion sociale comme annoncé hier, en Conseil des Ministres. Car, manifestement, il y a eu un autre dialogue, qu’il soit direct ou indirect qui a abouti à la libération en masse de détenus et au dépôt sur la table de l’Assemblée nationale, d’une loi d’amnistie.

Une loi qui est loin de faire l’unanimité, même aux côtés des supposés bénéficiaires qui redoutent qu’on en profite pour absoudre des crimes et délits graves portant atteinte à l’intégrité des personnes et de leurs biens. 

Assane Samb

Vérifier aussi

DIOMAYE

Tabaski 2024: Le Chef de l’État Président Bassirou Diomaye Faye gracie plus de 300 détenus

A l’occasion de la fête de Tabaski, le chef de l’État Bassirou Diomaye FAYE a …