Titre de Roi des arènes: Pourquoi Tapha Tine, n’arrive pas à s’accaparer du trône ?
Titre de Roi des arènes: Pourquoi Tapha Tine, n’arrive pas à s’accaparer du trône ?

Titre de Roi des arènes: Pourquoi Tapha Tine, n’arrive pas à s’accaparer du trône ?

Arès 18 ans passés dans l’arène, Tapha Tine n’arrive toujours pas à mettre la main sur la couronne de roi des arènes. Zoom sur la carrière du géant du baol pour essayer de mieux comprendre le retard à l’allumage d’un colosse de l’arène Sénégalaise.

Encore aujourd’hui, beaucoup se demandent pourquoi Tapha Tine n’est toujours pas roi des arènes ? Et mieux, pourquoi ce dernier malgré ses aptitudes physiques hors norme (130kg, 1m97) ne dispute pas souvent des affiches royales. À près de 20 ans de carrière, le géant du baol n’a disputé qu’un combat où la couronne de roi des arènes était en jeu.

Publicités

C’est lors de la saison 2004-2005 que Moustapha Tine de son nom d’arène Tapha Tine est entré dans l’arène sénégalaise. Après des débuts éclairs avec notamment quatre victoires de rang (Malaw Sèras, Sa Cadior 2, Talla Gaïndé, El Hadji Diouf), le natif de Diourbel va connaître les premiers accrocs de sa carrière. En effet intégré dans le Claf 2007 (Championnat de Lutte avec Frappe) organisé par Gaston Productions, il sera battu successivement par Issa Pouye et Lac de Guiers 2. Toutefois, il sortira de cette compétition avec des victoires éclatantes contre Yekini Jr et Boy Sèye.

Mais les combats qui vont le propulser dans le cercle des VIP sont ceux disputés contre des adversaires de la même catégorie et de la même corpulence. Lors de la saison 2010, Tapha Tine terrasse Thieck avec sa technique favorite du plaquage avant de défigurer le pauvre Elton dans un combat qui ressemblait plus à de la boxe américaine que de la lutte traditionnelle sénégalaise. Tapha Tine a trouvé sa voie. Requinqué par cette victoire, l’auteur du slogan « Takh ci rip » hérite de Bombardier, le symbole même des « VIP ». Dans ce combat, Tapha Tine reprend les mêmes méthodes que lors de sa victoire contre Elton. Le lutteur de l’écurie Baol Mbollo remporte le combat par décision médicale face au B52 et gagne le droit d’affronter le roi des arènes, Balla Gaye 2.

Le 02 juin 2013, Tapha Tine échoue dans ce test grandeur nature pour décrocher le titre de roi des arènes. Il est battu par le lion de Guédiawaye en trois minutes de combat. Même s’il a perdu contre Balla Gaye 2 qui à cette époque était « imbattable » , Tapha Tine restait une valeur sûre de l’arène. Mais il va faire l’erreur de s’engager dans le tournoi TNT (Télé Numérique Terrestre) en 2015 avec des lutteurs de seconde zone alors qu’au même moment il pouvait prétendre accorder une revanche à Bombardier qui était devenu roi des arènes.

Dans ce mini tournoi où il avait plus à perdre qu’à gagner, le « géant du baol » va terminer deuxième derrière Ama Baldé avec deux victoires (contre Zoss et Gouy Gui) et une défaite contre le fils de Falaye Baldé. Au sortir du tournoi TNT, il va redescendre d’un cran pour s’offrir une bouffée d’oxygène en battant Yekini Junior dans un combat presque sans enjeu.

Aujourd’hui il est difficile de voir un VIP aligner 4 victoires consécutifs. Ni Balla Gaye, ni Bombardier, ni Eumeu Sène encore moins l’actuel roi des arènes Modou Lô n’ont réussi à le faire. Tapha Tine oui. Le lutteur de Baol Mbollo reste sur huit années d’invincibilité et surfe sur quatre victoires de rang. Pourtant il semble ne pas trop intéresser les promoteurs qui préfèrent organiser des combats avec des lutteurs capables de drainer du monde au stade malgré un palmarès léger.

Lors des deux dernières saisons, il a battu Boy Niang 2 (par avertissement) et Bombardier (par décision médicale). Deux succès certes, mais des succès qui ne font pas rêver les amateurs de lutte et qui ne vont pas augmenter sa côte auprès des promoteurs. Cause pour laquelle il peine à se trouver des adversaires qui lui permettront de franchir un palier en direction du trône.

A 36 ans aujourd’hui, il est plus que jamais temps pour Tapha Tine de se mesurer à Modou Lô, Eumeu Sène ou Balla Gaye, des lutteurs accomplis qui lui serviront de tremplin pour le titre de roi des arènes. Mais accepteront ils de l’affronter ? Seul l’avenir nous dira .

Vérifier aussi

Coupe du Sénégal : Jaraaf élimine l’ASUC de Ziguinchor

Le vainqueur de la Coupe du Sénégal 2023, Jaraaf obtient son billet pour les 16ᵉ …