Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Top Infos
Top Infos

Top Infos Rewmi du 29 08 2023

Top Infos Rewmi du 29 08 2023: Un nouveau-né abandonné derrière une auberge à Rufisque…Jiguenou Pastef exige et obtient la libération de Maïmouna Dièye…La patronne de sweet beauté a baptisé son fils….Ça a chauffé lors de l’installation de la fédération départementale du Pds à Ziguinchor…

Liberté provisoire pour la maire Maïmouna Dièye

Publicités

Bonne nouvelle pour la mairesse de la Patte d’Oie ! Maïmouna Dièye a obtenu, hier, une liberté provisoire assortie d’un contrôle judiciaire, confie Me Moussa Sarr. Elle a été libérée à cause de son état de santé précaire. Pour rappel, l’édile de la Patte d’Oie, Maimouna Dièye, avait été inculpée pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, organisation d’un mouvement insurrectionnel, actes ou manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique ou à causer des troubles politiques graves, provocation directe d’un attroupement armé. La responsable des femmes de Pastef avait été placée sous mandat de dépôt par le juge d’instruction Mamadou Seck.

Jiguenou Pastef exige et obtient la libération de Maïmouna Dièye

Le mouvement jiguenou pastef (Mojip) alerte sur l’état de santé de sa coordinatrice nationale, Maïmouna Dièye, par ailleurs mairesse de la Patte D’oie. “Maïmouna Dièye est en danger. « Nous informons l’opinion nationale et internationale que son état de santé s’est considérablement détérioré en raison de son incarcération », lit-on dans son communiqué. Lequel précise : « Cette semaine, elle a été conduite d’urgence à l’hôpital pour y subir une opération dont le succès n’est pas garanti par les médecins. Elle souffre de diverses maladies chroniques graves incompatibles avec les conditions du milieu carcéral. » Avant d’accuser : « En plus, depuis une semaine, une nouvelle maladie méconnue de son bulletin de santé est apparue brusquement. C’est la raison pour laquelle elle ne ressent plus la jambe gauche ». Le Mojip exige, par conséquent, « sa libération avant que l’irréparable ne se produise ». C’est quelques heures après ce communiqué que la dame a été libérée.  En raison de son état de santé jugée précaire, la responsable des femmes de Pastef a été transférée au pavillon spécial.

La patronne de sweet beauté a baptisé son fils

Hé oui ! Reconnaissante vis-à-vis de son avocat, Ndèye Khady Ndiaye a baptisé son nouveau-né Me Bassirou Baldé, selon nos sources. Pour remercier la robe noire de l’avoir défendue durant le procès Sweet Beauté, la propriétaire de l’ex-salon de massage a posé un acte « mémorable ». Notre source qui a voulu recueillir les impressions du tout nouvel homonyme du fils de Ndèye Khady Ndiaye, a joint Me Baldé par téléphone. Ce dernier, sans trop s’avancer sur le sujet, souligne que cela est du « domaine strictement privé ». En effet, ce geste de la nouvelle maman vient confirmer ses mots au sortir du procès de viol et menace de mort qui a opposé Adji Sarr et Ousmane Sonko. Elle affirmait être dépassée par l’élan humaniste de son avocat qui, en plus de l’avoir défendue, l’a accompagnée psychologiquement et moralement.

Un nouveau-né abandonné derrière une auberge à Rufisque

Les faits se sont déroulés hier matin à Rufisque. Un bébé a été retrouvé par les éléments de l’UCG avec son cordon ombilical abandonné derrière une auberge qui se situe à la cité Gabon. La découverte a eu lieu vers 6 heures du matin au moment où ces derniers procédaient au ramassage des ordures ménagères. Selon notre source, les sapeurs-pompiers ont été appelés par le chef d’équipe. Arrivés sur place, ce sont les soldats du feu qui ont dû couper le cordon ombilical pour le séparer du placenta. Ce nouveau-né toujours vivant, a été amené à l’Hopital Youssou Mbargane Diop de Rufisque après constat de la police du commissariat de Rufisque qui a ouvert une enquête. Pour rappel, l’année dernière un autre bébé de sexe masculin avait été lui aussi abandonné aux alentours du marché central de Rufisque…

Vol de bétail

Un atelier de formation de deux jours sur la lutte contre le vol de bétail par la transformation des capacités des membres des comités locaux transfrontaliers s’est ouvert lundi à Kolda. La rencontre est élargie aux Forces de défenses et sécurité. « Conscient de la gravité du danger lié au vol de bétail sur l’économie des populations et la sécurité, le consortium constitué du réseau ouest africain pour l’édification de la paix (WANEP), Afrique Enjeu et Enfance et Paix déroule un projet de lutte contre le vol de bétail transfrontalier pour apporter sa contribution à la lutte contre ce fléau à travers l’implication des acteurs communautaires et Forces de défense et sécurité », a déclaré Alfred Gomis, secrétaire exécutif de WANEP Sénégal, promoteur du projet. Selon M. Gomis, le projet vise, dans son approche, à renforcer les capacités des acteurs, notamment des comités locaux de lutte contre le vol de bétail transfrontalier, de part et d’autre de la frontière entre le Sénégal et la Guinée Bissau. « Nous organisons ces ateliers inclusifs en collaboration avec les autorités locales, acteurs locaux et forces de sécurité pour d’abord partagé les résultats du diagnostic sur le problème, ensuite de renforcer les capacités des acteurs impliqués dans le processus pour contribuer à côté de l’Etat à la lutte contre le fléau dans la zone frontalière entre le Sénégal et la Guinée Bissau », a-t-il souligné. A l’issue de cette rencontre, les organisateurs comptent renforcer les compétences et analyses des acteurs dans la gestion des conflits liés au bétail transfrontalier.

Vérifier aussi

Reconfiguration Juridique: Oumar Youm plaide pour la suppression de l’offense au chef de l’État au Sénégal

Me Oumar Youm, qui fut ministre des Forces armées sous l’ère Macky Sall a fait …