Malick Gakou
Malick Gakou

3eme mandat, rapport de la Cour des comptes… : Malick Gakou déplume Macky Sall

Accusant le chef de l’État de tous les maux, le leader du Grand parti (Gp), Malick Gakou estime que le Plan Sénégal Émergent programme phare du président Macky Sall, est un échec patent qui ne fait qu’enliser les populations dans la souffrance. Dans son intervention, ce dernier déclare que la situation du pays est catastrophique.  il liste entre autres difficultés la hausse généralisée des prix des denrées de consommation courante ; la situation du transport public ; le rapport de l’audit de la Cour des comptes ; la question de la troisième candidature du président.

Le gouvernement du Président Macky Sall, encore dans l’émotion et la précipitation, a pris vingt-trois (23) mesures qui sont loin de régler la lancinante question de la sécurité routière», a fait savoir Gakou lors de sa conférence de presse.

Évoquant la publication du rapport de la Cour des comptes sur la gestion des fonds de la COVID 19, le président du Gp soutient, que ce scandale montre à suffisance le manque de patriotisme et la cupidité du régime en place. «Ils doivent payer pour ces crimes commis. Nous attendons, conformément aux recommandations des auditeurs, que la justice se saisisse du dossier et que les coupables soient sévèrement punis car d’autres ont été condamnés pour moins que ça», a-t-il exigé. Le dernier point de son propos est relatif à la lancinante question de la candidature du président Macky sall à l’élection présidentielle de 2024.

«Pour ce qui concerne la hausse généralisée des denrées de consommation courante, j’avais assimilé ces mesures à des éléphants blancs car elles étaient statiques et ne pouvaient en aucune manière induire une baisse des prix des denrées de première nécessité.

L’histoire nous a donné encore une fois raison. Contrairement à la baisse annoncée, nous assistons aujourd’hui à une hausse considérable et injustifiée des prix du carburant qui va avoir pour effets immédiats l’augmentation du prix de l’électricité et des tarifs du transport. Notre pays vient aussi de connaitre deux accidents tragiques de la circulation qui se sont soldés par un bilan très lourd d’une soixantaine de décès.

Pour Malick Gakou, une telle candidature est à tous points de vue juridiquement, moralement et politiquement indéfendable. «Juridiquement, la lettre de l’article 27 de notre Charte fondamentale est on ne peut plus claire. Même si certains esprits malveillants veulent faire persister des doutes, ou pourrait recourir, le cas échéant, à l’esprit de l’article et faire ‘’éclairer la loi par l’histoire’’, comme le disait Montesquieu dans De l’esprit des lois.

Politiquement et moralement, la thèse d’une possibilité d’une troisième candidate ne peut pas prospérer pour la bonne et simple et simple raison que le président Macky Sall et ses affidés ont déclaré, urbi et orbi, que le mandat de 2019 était leur second et dernier mandat. Alors, ils n’ont qu’à respecter leur parole, ‘’gor ca wàx ja’’ et préparer la passation de pouvoir pour laisser le Sénégalais élire leur président en 2024», a-t-il lancé.

A propos de Mor Fall

Check Also

Marché de Mbour: La surprenante découverte des enquêteurs chez le tueur

Des malfrats attaquent un dépôt et emportent le coffre-fort

Des braqueurs ont attaqué hier lundi matin à Kédougou (sud-est) un dépôt du groupe Yellitaare, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR