Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Expulsés par l’Algérie : 115 Sénégalais en galère dans le désert
Expulsés par l’Algérie : 115 Sénégalais en galère dans le désert

Allemagne : Le film de l’humiliante expulsion de treize Sénégalais

Treize Sénégalais vivant en Allemagne ont été rapatriés au Sénégal le 3 mai dernier. Les Échos, qui donne l’information dans son édition de ce jeudi, précise que ces derniers ont voyagé «dans des conditions inhumaines» à bord d’un Airbus A320 de Sundair, une compagnie qui effectue depuis des années, selon le journal, des liaisons de déportation depuis le sol allemand.

La source rapporte que les treize Sénégalais ont été escortés par des dizaines de policiers allemands. Dans le vol, poursuit la même source, ils étaient menottés. Chacun était encadré par quatre policiers, deux sur les sièges posés devant le sien et deux derrière. Le journal avance que l’ambassade du Sénégal à Berlin a indirectement pris part à cette opération d’expulsion en délivrant des sauf-conduits aux personnes rapatriées sans qu’elles en soient informés au préalable. Les rapatriés ont été mis au parfum à leur arrivée à l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Dakar où ils ont été accueillis par des gendarmes sénégalais.

Publicités

L’expulsion de ces Sénégalais fait l’objet d’un rapport détaillé de Boza Fii, une ONG spécialisée dans la migration. Lequel, repris par Les Échos, pointe les méthodes employées par la police allemande pour arrêter et renvoyer chez eux les Sénégalais concernés, en violation de leurs droits élémentaires.

Un exemple rapporté par des sources du journal : «Une personne a été arrêtée la veille du vol. Sa carte dulding (une sorte de permis de séjour valable entre 3 et 6 mois, renouvelable) de trois mois avait expiré le 26 avril alors qu’il était en Allemagne depuis 10 ans. Il était parti de chez lui le 2 mai pour service d’immigration afin de renouveler son permis.

À ce moment-là, les officiers trouvés sur place ont alerté la police et lui ont dit ‘tu vas rentrer au Sénégal’. Vers 16 heures, on l’a conduit chez le juge et vers 17 heures on l’a mis en prison. Il n’a même pas pu rentrer chez lui prendre des choses. Il a débarqué au Sénégal avec juste un petit sac cassé.»

Vérifier aussi

Le fils de Idrissa Seck est à la tête d’un réseau international de trafic de cocaïne

Abdoulaye Seck et ses complices ont vu leurs plans de trafic de drogue compromis. Ils …