Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
HOPITAL ABASS NDAO
HOPITAL ABASS NDAO

Bébé broyé par une machine à laver : un téléphone portable à l’origine de l’horreur

On en sait plus sur les circonstances de la découverte des restes d’un bébé dans un lave-linge de la buanderie de l’hôpital Abass Ndao.

Publicités

Manifestement, l’infirmière N. B. S est la responsable du drame. D’après les enquêteurs, repris par Libération, elle a reconnu avoir «par erreur» enveloppé le nourrisson dans les draps à laver avant de mettre ceux-ci dans un sac envoyé à la buanderie.

 N. B. Sylla a avoué avoir emballé par erreur le bébé, avec des draps sales, avant de le mettre dans un sac. Elle a confié aux enquêteurs qu’elle était concentrée sur son téléphone au moment des faits. Selon des sources de Libération, le bébé qui est resté dans le sac a été abandonné dans un coin pendant plusieurs minutes est décédé par asphyxie avant d’être introduit dans le lave-linge.

C’est pourquoi, poursuit la même source, ni R. N, qui a transféré le linge à la buanderie, ni A. Diène, qui l’a mis dans la machine, n’ont entendu un cri ou un mouvement suspect provenant du sac. Et puisque cette dernière n’a pas pris le soin de trier le linge avant de lancer la machine, l’horreur était inévitable.

N. B. Sylla, R. Nianthio et A. Diène ont été déférées au parquet.  Même si tout porte à croire que la victime est le bébé de Narro Véronique N’Houmi et Jean-François Kouderin, ce dernier veut en avoir le cœur net. Dans cette perspective, il a réclamé un test ADN. La police scientifique et technique, dans ses conclusions, est allé dans ce sens.

Vérifier aussi

Mermoz : Un élève meurt par noyade

Pendant cette période de chaleur, la mer a de nouveau causé des décès. Hier mercredi, …