Bus Incendié: Les chauffeurs de bus en état d’alerte, Les populations se disent inquiètes
Bus Incendié: Les chauffeurs de bus en état d’alerte, Les populations se disent inquiètes

Bus incendié: Le terrorisme n’est pas un objet de plaisanterie 

On en sait un peu plus sur les victimes de l’attentat du bus ce mardi. Les deux personnes calculées seraient deux sœurs Fatoumata et Oumy Diallo. Et les noms des blessés ont également été rendus publics ce jeudi par les autorités gouvernementales. 

Et voilà. C’est la fin des polémiques sur la véracité ou non de cette information et sur le fait qu’il ne s’agit pas de mise en scène mais d’un attentat réel.  Reste maintenant l’identité des coupables. Là-dessus, les sénégalais s’attendent à des résultats concerts pouvant apaiser les esprits. Car c’est l’inquiétude au sein d’une population déjà éprouvée par une tension latente depuis au moins deux ans. 

Publicités

Mieux, nous avons besoin de tuer dans l’œuf ses velléités de déstabilisation du pays dans un contexte d’exploitation imminente du pétrole et du gaz. Ses apprentis terroristes vont finir par mûrir et pourraient passer à une vitesse supérieure si des actions énergiques ne sont pas entreprises. Il est important de réagir à la hauteur de la gravité de la situation.  C’est le lieu d’ailleurs de féliciter nos Forces de défense et de sécurité qui, déjà, ont déjoué beaucoup d’entreprises criminelles et arrêté des coupables.  C’est pourquoi, il n’est pas décent, pour les populations et surtout les cadres, de politiser cet état de fait.

En effet, le terrorisme qui secoue fortement l’Afrique de l’ouest et le monde, n’est pas un sujet de plaisanterie. Encore moins à polémiques.  Nous devons plutôt nous solidariser des Fds, collaborer le maximum possible avec elles afin d’aider à obvier le phénomène. 

La situation est trop sérieuse et la menace trop importante pour que nous ne soyons pas unis autour de cette priorité.  Car, on ne le dira jamais assez, la paix est notre fonds de commerce le plus important et la préserver devrait faire l’objet de nos préoccupations quotidiennes.  En clair, nous devons davantage apprendre à nous unir autour de l’essentiel. 

Assane Samb

Vérifier aussi

Trafic de drogue : Jour de vérité pour Bachir Diop

Renvoyé le 19 mars dernier pour plaidoiries, Bachir Diop de son vrai nom Peter Salinger …