Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
image1170x530cropped 1 1

Gaza : Le PAM suspend la distribution de l’aide alimentaire à Rafah

Alors que l’armée israélienne poursuit ses opérations dans le nord de la bande de Gaza et dans certains secteurs de Rafah, ville du sud de l’enclave palestinienne menacée d’une offensive d’envergure, l’Agence alimentaire des Nations Unies indique avoir suspendu les distributions de vivres à Rafah.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) déclare avoir épuisé ses stocks dans le sud de Rafah et a suspendu les distributions d’aide alimentaire dans cette région depuis le samedi 11 mai. Toutefois, les livraisons de nourriture se poursuivent à Khan Younis et Deir el-Balah, mais avec « une capacité limitée ».

Publicités

Dans un rapport de situation précédent, l’agence onusienne basée à Rome avertissait déjà de l’épuisement de ses stocks de nourriture et de carburant dans l’ensemble de la bande de Gaza. Selon le PAM, cette situation est due à la saisie et à la fermeture par Israël du point de passage frontalier Rafah-Egypte et à l’entrée limitée de fournitures par le point de passage Kerem Shalom d’Israël à Gaza.

Des points de passage « fermés, dangereux ou non viables »

Face à cette nouvelle donne, le PAM craint fortement qu’une nouvelle escalade ne précipite une catastrophe humanitaire et ne paralyse complètement les opérations d’aide. « Depuis le 6 mai, nous n’avons pas été en mesure d’accéder au point de passage de Kerem Shalom et d’y recevoir de l’aide », a souligné l’agence onusienne, relevant que « la situation devient insoutenable ».

En écho à cette mise en garde du PAM, le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) rappelle que depuis plusieurs jours, les points de passage vers Gaza sont fermés, dangereux d’accès ou non viables d’un point de vue logistique. Dans ces conditions, « la distribution de l’aide est presque impossible » en raison de l’absence d’importations régulières de carburant, de l’instabilité des télécommunications et de la poursuite des combats.  « L’impact est dévastateur pour plus de 2 millions de personnes », prévient l’OCHA, ajoutant que « l’accès aux services de santé continue de se réduire et les déplacements de population augmentent à mesure que de nouveaux ordres d’évacuation sont émis et que les opérations militaires s’intensifient ».

A cet égard, les agences humanitaires de l’ONU pointent du doigt la militarisation du point de passage de Kerem Shalom. « Les routes ne sont pas sûres et des incidents de sécurité se produisent ». Dans le même temps, « la zone militarisée de Rafah empêche le PAM d’accéder à son principal entrepôt ».

Vérifier aussi

image1170x530cropped

Paix et Sécurité: Les violations commises à l’encontre des enfants dans les conflits armés ont connu une augmentation « choquante » en 2023, déplore l’ONU

La violence contre les enfants pris dans les conflits armés a atteint des « niveaux extrêmes » …