hotel ville guediawaye

Impasse à la Mairie de Guédiawaye: Les leçons d’une crise

Contrairement à l’installation des maires et des conseils municipaux et départements un peu partout dans le pays, celle du Conseil municipal à Guédiawaye a plutôt abouti à une impasse.

Si le Maire Ahmed Aidara a pu être installé, cela n’a pas été le cas pour le conseil municipal surtout les adjoints au Maire. Car, à l’issue du Conseil, une majorité de 44 conseils sur 44 a mis le Maire en minorité. Ce dernier a manifestement pété les plombs. Il a même quitté la séance après une vive altercation avec l’autorité administrative. Finalement, la séance a été suspendue comme le recommande le code électoral. L’installation devra cependant se faire dans les prochains jours.

Une situation inédite suscitée par la réforme qui a abouti aujourd’hui, à l’élection du Maire au suffrage direct. La réforme qui vient d’être introduite n’a pas inclus les autres conseillers municipaux dont l’élection obéit à l’ancien système c’est à dire au mode de suffrage indirect. Du coup, il est possible par la magie des basculements de majorité, d’aboutir à une situation où le Maire élu soit en minorité et entre de ce fait dans une situation de cohabitation. Que des conseillers puissent être soudoyés n’y change rien. Chaque conseiller étant libre de voter pour qui il veut.

Alors, ce qu’il importe de faire, pour éviter que cela ne se reproduise, de parachever la réforme notamment pour les villes où ce scénario n’est pas à exclure.

En effet, il faudra nécessairement retoucher le texte afin de permettre sinon à tous les conseillers du moins aux deux premiers adjoints du Maire d’être élus au suffrage direct. Cela évitera ces genres de situation regrettables.

En attendant, en ce qui concerne Guédiawaye, il est possible, du fait de discussions en interne, de trouver des consensus forts afin de permettre au Maire de gouverner. Car, si les choses restent à l’état, des problèmes graves de vite de budget peuvent se présenter. Ce qui pourrait pousser les autorités à opter pour la solution optimale de la délégation spéciale ce qui serait une défaite cuisante pour la démocratie.

Il faut que tous les acteurs aussi bien de l’opposition que du pouvoir travaillent la main dans la main afin d’aboutir à une solution de sortie de crise au profit de l’intérêt supérieur de Guédiawaye.

 

Assane Samb

À propos Mor Fall

Vérifier aussi

Supposée Présence de Mercenaires parmi les FDS: Abdou Karim Fofana dément

Affaire Ousmane Sonko: Abdou Karim FOFANA, réagit aprés la condamnation

Le gouvernement multiplie les sorties dans la presse. Ce vendredi matin, c’est le porte-parole, Abdou …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR