INSECURITE: Les populations de la Zone A crient au secours
INSECURITE: Les populations de la Zone A crient au secours

INSECURITE: Les populations de la Zone A crient au secours

C’est un appel encore au secours des populations de la Zone A. face  à la recrudescence des cas d’agression, les populations ont décidé de e plus se laisser faire. Néanmoins, elles appellent à l’aide.

 Les agressions dans le département de Dakar sont devenues monnaie courante. Les populations ne parviennent plus à dormir tranquille.

Des jeunes à  bord de Moto dictent leur loi. Ces délinquants qui volent et emportent sur leur passage. Face à ces actes crescendo, les populations  disent ne  plus supporter cet état de fait. Elles ont décidé de tenir un sit-in afin d’interpeller les autorités. Selon des victimes, les choses se passent en plein jour  sur la rue du  Colonel Pierre Faye, de même qu’au  niveau de Grand Dakar.  La peur a  fini de s’installer dans ce quartier où Ababacar Ly, président du Conseil de quartier a tiré la sonnette d’alarme. «  Au niveau de la Zone A, nous sommes dans une  situation très difficile.

De même que  la sécurité est précaire,  nous avons constaté des séries d’agression il ya quelques temps et  souvent ce sont des supporters qui  vont assister au combat de lutte. A l’aller comme au retour, ce sont des razzias ave des jeunes qui emportent tout sur leur passage », peste notre interlocuteur.  A l’en croire, cette psychose date de plus de deux ans de ce quartier. « Nous n’en pouvons plus car trop c’est trop.

Les habitants craignent pour leur vie. Et si cela persiste, ce sera la justice populaire et  c’est quelque chose que nous ne voulons pas faire », tonne  Ababacar Ly. Des agresseurs armés et qui ne reculent devant rien. Une attitude que dénoncent les populations qui peinent à trouver le sommeil. Une peur qui s’est emparée des populations qui estiment que l’urgence  est d’alerter les autorités sécuritaires en vue de faire des rondes par la police. Pour les membres du conseil, il faut un renforcement de  a sécurité à Grand Dakar et environs. « Nous avons décidé d’organiser les jeunes pour  une sécurité collective.

Mais la crainte est que nous risquons de tomber dans des dérives. Ce qui pourrait nous créer des problèmes », avance notre interlocuteur. Pour lui, il faut  que les autorités règlent ce problème car il  va delà survie des populations qui semblent avoir perdu le nord. « Nous voulons un renforcement du dispositif de sécurité afin que les gens se sentent chez  eux et puissent vaquer à leurs occupations. Tel n’est plus le cas car  de nos jours chacun se méfie. « Si jamais  le quartier s’organise, ce serait vraiment dur car nous allons  nous-mêmes nous charger de la sécurité des riverains de la  Zone A pour une riposte face aux agresseurs », menace Ly.

Des agresseurs qui empêchent les populations de trouver  le sommeil, un fait qui se métastasent jusque dans les autres quartiers e Dakar et de sa banlieue.

MOMAR CISSE

Check Also

Visite de Macky à Touba : Les mises en garde de Serigne Khassim Mbacké

A quelques jours de la visite du Président de la République Macky Sall à Touba, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR