Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Affaire Sweet Beauté : Pape Ndiaye de Walf convoqué par la Sûreté urbaine
Affaire Sweet Beauté : Pape Ndiaye de Walf convoqué par la Sûreté urbaine

Justice : Aprés son arrestation,  les Sénégalais réclament la libération de Pape NDIAYE

Les Sénégalais ont été nombreux à se mobiliser, ce dimanche 19 mars 2023, devant les locaux du Groupe Walfadjri pour réclamer la libération de Pape NDIAYE. De Guy Marius SAGNA à Seydi GASSAMA en passant par journalistes et autres sympathisants, le groupe de presse du Front de terre a vibré au rythme des « libérez Pape NDIAYE », « libérez Pape NDIAYE ».

Prenant la parole pour notamment souhaiter la bienvenue aux nombreux invités, Me Cheikh NIASS, administrateur du Groupe Walfadjri s’est réjoui de la présence massive des Sénégalais qui ont répondu à l’appel dudit Groupe pour la deuxième fois en un mois. Rappelant la symbolique du 19 mars, il a aussi mis en garde le président Macky SALL qui, selon lui, multiplie les dérives. «Le 19 mars 2011, Sidy Lamine NIASS, fondateur du Groupe WalFadjri, avait appelé à manifester à la place de l’Indépendance qu’il avait rebaptisée, place Tahrir. C’était pour la consolidation de la démocratie sénégalaise qui était alors malmenée. C’est ce 19 mars qui a donné naissance au 23 juin qui a permis, par la suite, à Macky SALL de remporter la présidentielle de 2012 et d’être aujourd’hui le chef de l’Etat », a-t-il lancé.

S’agissant des critiques qui soutiennent que le Groupe WalFadjri a pris fait et cause pour Ousmane SONKO, Me Cheikh NIASS bat en brèche. Prenant pour exemple la dernière soirée de gala organisée par le groupe, il estime que WalFadjri avait choisi Wally SECK n’ont pas parce qu’il le soutient mais parce qu’il est le « golden boy » de la musique sénégalaise. Ce que, poursuit-il, Ousmane SONKO représente dans la classe politique. Parler de lui, ce n’est pas être son partisan.

A sa suite, les orateurs se sont succédé à l’estrade pour réclamer la libération du chroniqueur et pourfendre par la même occasion le régime du président SALL. Pour Guy Marius SAGNA, c’est justement au pouvoir qu’il faut s’en prendre. Appelant tous ceux qui ont subi des injustices à faire front commun, le député trouve qu’il faut en finir avec le régime de Macky SALL qu’il juge réfractaire à la vérité et fondamentalement partisan. Prenant le cas du journaliste Papis DIAW, Guy Marius SAGNA estime que c’est parce que Pape NDIAYE ne travaille pas à la TFM qu’il est en prison. Mais, assure-t-il, ce que Papis DIAW a fait, conduire en état d’ébriété un véhicule qui finit par faire un grave accident, aurait dû lui valoir un emprisonnement.  Seulement, souligne-t-il, c’est parce que la Justice ne traite pas les citoyens de la même manière qu’il faut que les Sénégalais prennent leurs responsabilités.


A noter que Pape Ndiaye est en prison depuis le 3 mars dernier et placé sous mandat de dépôt pour « provocation  d’un attroupement », « mise en danger » de la vie d’autrui entre autres chefs d’accusation.

Vérifier aussi

Douane K Ayib Drogue 7

Interpellé avec 254 plaquettes de « KUSH »: Un chauffeur condamné à 3 ans de prison ferme

Siaka C., un chauffeur, né en 1987, a écopé de trois ans de détention pour …