Top Infos Rewmi du 01 03 2023
Top Infos Rewmi du 01 03 2023

Kogn bi du 24 05 2023 

Kogn bi du 24 05 2023: Dans un tweet posté sur sa page, Aminata Toure condamne fermement “l’arrestation de Daouda Gueye…Le pire a été évité de justesse à Ziguinchor où le domicile du ministre des Transports aériens, Doudou Ka, a subi une attaque nocturne…La bonne gouvernance des ressources halieutiques permettrait d’éviter les altercations entre pécheurs en mer, a indiqué Greenpeace Afrique…

Greenpeace

Publicités

La bonne gouvernance des ressources halieutiques permettrait d’éviter les altercations entre pécheurs en mer, a indiqué Greenpeace Afrique dans un communiqué. En effet, des pêcheurs artisanaux de Lompoul accusent une fois de plus un navire industriel d’avoir détruit leurs filets de pêche en mer. Cela a fait éclater une altercation entre pêcheurs artisanaux et l’équipage de ce navire de pêche industrielle à hauteur de Lompoul-sur-Mer. Selon Greenpeace Afrique, la rareté des ressources pousse les navires industriels à se rapprocher de plus en plus des côtes, se retrouvant ainsi dans les zones de pêche exclusivement réservées aux pêcheurs artisanaux, causant très souvent des accidents et des dégâts matériels. “Le Code de la pêche sénégalaise prévoit, dans ses textes, une délimitation des zones de pêche par type d’engin. Aujourd’hui, le poisson étant devenu rare, certains navires industriels ne se limitent plus à leurs zones de pêche et s’infiltrent dans les zones interdites pour rechercher la ressource. Les pêcheurs artisanaux sont par ailleurs exposés et vulnérables face à ces navires.

Il est plus que nécessaire d’appliquer rigoureusement la loi sur les zones de pêche, afin d’éviter ce type d’incident. Si rien n’est fait, de pareilles altercations pourraient conduire à une situation irréversible. Les autorités doivent prendre leurs responsabilités avant que la situation ne dégénère, comme ce fut le cas à Cayar en avril 2023’’, prévient le Dr Aliou Ba, responsable de la campagne Océans de Greenpeace Afrique. Le Dr Aliou Sow de poursuivre : « Aujourd’hui, la majeure partie des stocks de poissons dans la région est surexploitée. La présence des navires industriels aggrave cette situation et contribue à mettre en péril les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire des populations. Les pêcheurs n’arrivent plus à trouver assez de ressources pour survivre. Ils s’endettent et s’exposent de plus en plus à une situation sociale précaire. Les autorités gagneraient plus à s’investir dans la gestion durable des ressources plutôt qu’à brader les ressources halieutiques aux navires industriels. Les ressources halieutiques constituent un patrimoine commun. Elles doivent être préservées pour le bien-être des populations locales. » Par ailleurs, Greenpeace Afrique rappelle à l’État du Sénégal l’urgence de tenir le Conseil présidentiel sur la pêche, afin de parvenir à une transparence totale dans la gouvernance du secteur de la pêche, y compris la publication de la liste des navires industriels autorisés par le Sénégal.

Fadilou Keita jugé le 30 mai prochain

Fadilou Keita, responsable du parti PASTEF sera jugé le 30 Mai prochain. Ainsi en a décidé la cour d’appel de Dakar. Dans un avis d’audience datée avant-hier lundi, la chambre d’accusation informe les avocats de Fadilou Keita que l’appel contre une ordonnance de refus de mise en liberté provisoire qu’ils avaient formulé dans l’affaire ministère public contre leur client est inscrite au rôle de la chambre d’accusation pour y être appelée à l’audience du 30 mai 2023 à 10 heures 00 minute. Pour rappel, Fadilou Keita, membre du cabinet du président du parti PASTEF a été placé sous mandat de dépôt le 09 décembre 2022. Il lui est reproché le délit de « diffusion de fausses nouvelles » concernant les affaires Didier Badji et Fulbert Sambou. Depuis lors, il est en prison.

Aminata Touré dénonce une « spirale d’arrestations sans précédent »

Dans un tweet posté sur sa page, Aminata Toure condamne fermement “l’arrestation de Daouda Gueye, militant panafricaniste engagé”. L’ex première ministre exhorte le chef de l’Etat à “arrêter cette spirale d’arrestations sans précédent dans l’histoire politique récente de notre pays !”. Militant de Pastef les Patriotes, Daouda Gueye a été arrêté hier à Pikine.

Ousmane Sarr inculpé et placé sous mandat de dépôt

Après avoir fait l’objet d’un troisième retour de parquet hier, Ousmane Sarr vient d’être inculpé par le juge d’instruction chargé du 2e cabinet, pour diffusion de fausses nouvelles, outrage à magistrat et actes et manœuvres à compromettre la sécurité publique, selon Me Moussa Sarr. Ce membre du mouvement Nitu Deugg/Les valeurs et de la plateforme F24 a été envoyé en prison par le juge Mamadou Seck, d’après la même source.

Le domicile de Doudou Ka attaqué à Ziguinchor

Le pire a été évité de justesse à Ziguinchor où le domicile du ministre des Transports aériens, Doudou Ka, a subi une attaque nocturne. Des individus armés de coupe-coupe ont tenté, dans la nuit dernière, vers  2 h, d’incendier sa maison de la cité Biagui. Des dégâts ont été signalés avant l’intervention de la police. En effet, deux vigiles préposés à la sécurité des lieux ont été blessés. Les éléments du commissariat central de Ziguinchor ont dénombré un compteur électrique arraché, une  porte d’entrée défoncée, une ardoise de la toiture brisée et des lampes cassées, selon des sources.

Les policiers ont réussi à mettre la main sur quatre suspects. Il s’agit de M. C., 19 ans, apprenti chauffeur domicilié à Néma 2 ; I. C., 30 ans,  cultivateur ;   B. F., 15 ans, domicilié à Boucotte  et F. D., 21 ans, domicilié à Tilène. Tout ce beau monde est en garde à vue pour association de malfaiteurs, incendie volontaire et détention d’armes blanches. Les policiers ont aussi saisi 10 cocktails Molotov, deux coupe-coupe, quatre cagoules, un marteau et un briquet, selon nos sources. Interrogés sommairement sur procès-verbal, les quatre présumés pyromanes ont reconnu les faits. Ils ont avoué qu’ils avaient peaufiné leur plan visant à incendier le domicile du ministre Doudou Ka. Après le rassemblement organisé par le chef de la bande I. D., ils ont débarqué tard dans la nuit à la cité Biagui pour mettre à exécution leur plan, d’après leurs déclarations. L’enquête suit son cours pour neutraliser les autres mis en cause en cavale.

Un mort et un blessé grave dans une collision entre deux motos

Deux motos sont entrées en collision frontale ce mardi, à Kédougou, faisant un mort et un blessé, a-t-on appris de source sécuritaire. L’accident est survenu aux environs de 10h 40 minutes sur la route national N°7 (RN7), précise la même source. Elle signale que le choc s’est produit alors que les deux motos roulaient à vive allure. Un des conducteurs, un mécanicien moto, est décédé sur le coup. Une personne grièvement blessée a été évacuée à l’hôpital régional Amat Dansokho par les sapeurs-pompiers. Selon le service régional des sapeurs-pompiers, la plupart des accidents de la circulation enregistrés dans la région de Kédougou impliquent des motos.

Vérifier aussi

Date de la présidentielle au Sénégal : Le front anti-report soupçonne Macky Sall de vouloir s’accrocher au pouvoir.

Le front anti-report soupçonne Macky Sall de jouer la montre, soit pour avantager son camp …