Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
telechargement 2 4

Nouvelle Politique Ferroviaire du Sénégal: Le Président Bassirou Diomaye FAYE fouille le TER  

Evaluation des activités, des projets et de leurs financements, traçage d’un schéma national de développement ! Le président de la République définit ainsi les contours d’une ‘’Nouvelle politique ferroviaire’’ à même de répondre aux nombreux défis techniques et financiers qui interpelle le secteur. En attendant, Bassirou Diomaye Faye évoque l’urgence d’auditer les structures déjà en place. 

Le potentiel de développement du transport ferroviaire est encore important. Au Sénégal, les autorités de l’ancien régime l’ont compris en lançant le Train Express régional (TER) dont la mise en marche a été articulée à la redynamisation de l’activité ferroviaire traditionnelle. Mais, autour du TER, le bruit a été assourdissant : soupçons de corruption, non rentabilité, entre autres ont accompagné le montage de ce projet. Aujourd’hui, le président Bassirou Diomaye Faye semble viser plus loin pour mettre le secteur ferroviaire sur de bons rails, améliorant ainsi la mobilité urbaine. Cette relance du transport ferroviaire entre dans le cadre d’un projet de « renouveau de la gouvernance » des transports terrestres. Dans cette perspective, il a commandé hier, en Conseil des ministres, la mise en place d’un comité stratégique dédiée à la politique ferroviaire du Sénégal.

Publicités

Cet organe devrait servir de «cadre institutionnel innovant ». Il devrait, selon le communiqué du Conseil des ministres, jouer une mission «de supervision, de coordination et de suivi de la mise en œuvre de la nouvelle politique ferroviaire du Sénégal». Parallèlement, Bassirou Diomaye Faye a relevé devant le gouvernement, «l’urgence d’évaluer les activités, les projets et les financements des Chemins de fer du Sénégal (CFS), de la Société nationale de gestion du patrimoine du Train Express régional (SENTER) et des Grands Trains du Sénégal (GTS-SA) ». Cet audit du secteur ne devrait toutefois bloquer les ambitions d’un Sénégal performant dans ce secteur. A ce titre, le ministre des Infrastructures, des transports terrestres et aériens a été invité à préparer, sous la supervision du Premier ministre, «un schéma national de développement ferroviaire».

Lequel devrait inclure la planification des investissements relatifs à l’entretien et à la modernisation du réseau par la réalisation de nouvelles voies, infrastructures et gares ferroviaires. Selon la même source, ce schéma devrait être adossé à un « mode de financement pertinent» du secteur ferroviaire. Spécifiquement au TER, le chef de l’Etat a insisté sur la nécessité de procéder à un « pilotage cohérent et renforcé » dont la gouvernance intégrée appelle une coordination systématique au niveau interministériel.

A ce titre, BDF demande au Premier ministre de veiller à la consolidation des activités de l’APIX, de la SENTER et de la SETER, compte tenu, d’une part, des enjeux techniques et financiers du TER et, d’autre part, du développement continu de la plateforme de l’Aéroport international Blaise Diagne.

S.D

Vérifier aussi

telechargement 16

Série d’attaques meurtrières en Ukraine: L’ hôpital pour enfants de Kiev touché

La Russie a mené lundi une attaque massive contre les villes d’Ukraine, touchant notamment un …