Somalie: 15 morts dans un attentat-suicide
Somalie: 15 morts dans un attentat-suicide

Somalie: L’ONU s’inquiète des violences contre les civils

L’émissaire du chef de l’ONU pour la Somalie s’est alarmée jeudi des violences contre les civils à leur plus haut niveau depuis six ans dans ce pays de la Corne de l’Afrique, frappé par l’insurrection islamiste des shebab.

Catriona Laing, représentante spéciale pour ce pays du secrétaire général Antonio Guterres a attribué ces violences aux « attaques des shebab mais aussi au conflit à Laascaanood (la ville de Las Anod, ndlr) » en république autoproclamée du Somaliland, théâtre de combats depuis des mois. Quant aux shebab islamistes, affiliés à Al-Qaïda, ils mènent une insurrection sanglante depuis plus de 15 ans. Chassés des principales villes de Somalie en 2011-2012, ils restent implantés dans de vastes zones rurales, dans le centre et le sud du pays, d’où ils conduisent des attentats contre des forces de sécurité et des civils.

Publicités

Le groupe, dans le viseur des Etats-Unis, est responsable d’attaques meurtrières en Somalie et au Kenya, qui a commémoré en septembre le siège sanglant en 2013 par les shebab du centre commercial Westgate, à Nairobi, durant lequel 67 personnes avaient été tuées.

L’Union africaine (UA) avait créé en 2012 une force pour combattre cette insurrection (Amisom, devenue Atmis) et l’ONU y entretient une mission, l’UNSOM. Devant le Conseil de sécurité, Mme Laing a « exhorté tous les partenaires à combler le manque de financement de l’Atmis afin que la mission soit remplie et que les troupes ne soient pas privées de leurs soldes ».

Le représentant américain au Conseil, Robert Wood, lui a répondu que « les Etats-Unis demeuraient impliqués dans les efforts de soutien à la Somalie et l’UA pour amplifier le potentiel sécuritaire » du pays.

Vérifier aussi

Guerre en Ukraine : Macron remonte en première ligne

Emmanuel Macron tente de reprendre l’initiative dans le conflit ukrainien, au risque de se retrouver …