Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
visa
Etats Schengen visa

Trafic de visa : un marabout retourne en prison pour 6 mois

Trois mois après son élargissement, Mor Seck alias Mara Seck est retourné derrière les barreaux pour escroquerie au visa. Hier, le juge des flagrants délits de Dakar a infligé une peine de six mois ferme au marabout déjà condamné à deux reprises pour pratique de charlatanisme.

Publicités

Mor Seck alias Mara Seck s’est forgé une réputation de faiseur de miracles grâce aux réseaux sociaux. Il proposait à ses clients une bague magique qui les rendrait opulents au bout d’une semaine ou une opération de multiplication de billets de banque. Condamné à trois et six mois ferme pour escroquerie et charlatanisme au préjudice de plusieurs émigrés, le bonimenteur a comparu une nouvelle fois à l’audience des flagrants délits de Dakar ce jeudi 1er décembre 2022. Il a dépouillé sa victime qui voulait faire voyager son grand-frère, de 2 millions de francs.

Invité à donner sa version des faits, Cheikh Kâ a expliqué avoir connu le malfaiteur par l’entremise d’un voisin du nom d’Ibrahima. Une fois chez le marabout aux Mamelles, ce dernier lui a fait savoir qu’il pouvait l’aider à trouver un visa pour l’Italie moyennant 3,5 millions de francs. Après s’être mis d’accord sur 3 millions de francs, Cheikh Kâ a versé une avance de 2 millions de francs à l’escroc, lequel lui a fixé un ultimatum d’une semaine pour la délivrance du sésame. Une promesse non tenue. « Quand je lui ai réclamé mon argent au bout de quatre semaines, il s’est volatilisé. Je l’ai croisé quelque temps après à la Cité Mixta. Il a pris la tangente. Je l’ai attrapé à l’issue d’une course-poursuite, avant de le livrer à la police », a déclaré la partie civile qui a demandé 2,5 millions de francs, en guise de réparation.

A l’en croire, c’est la deuxième fois qu’il tombe dans le piège d’un escroc. « J’avais déboursé par le passé 4 millions de francs pour faire voyager mon frère aîné. La mère de mon bourreau m’avait finalement remboursé », a-t-il confié. Âgé de 33 ans et marié à deux épouses, Mor Seck a allégué qu’il était un simple intermédiaire. C’est un agent de l’ambassade du nom de Diokhané qui devait procurer le visa au plaignant. « J’ai connu Diokhané en 2017 lors de mon séjour en Côte d’Ivoire. Il travaille à l’ambassade », argue-t-il. D’après le substitut du procureur, le prévenu semble s’inscrire dans le chemin de la délinquance. Une peine de deux ans ferme est assez dissuasive à son encontre. Pour Me Baba Diop, on ne peut pas condamner le prévenu sur la base de ses simples déclarations.

Finalement, le juge a délivré un séjour carcéral de six mois au prévenu qui doit s’acquitter de 2,5 millions francs pour l’indemnisation de la partie civile.

Vérifier aussi

telechargement 9 4

Kédougou : 20 personnes arrêtées aprés le démantèlement des sites d’orpaillage clandestin à Saraya

La semaine dernière, les éléments de l’armée sénégalaise ont intensifié leur lutte contre l’orpaillage clandestin …