Extorsion de fonds présumée aux Baux Maraîchers: Des policiers soutirent 3 millions à un commerçant

Une grave affaire d’extorsion de fonds implique des policiers en service à la Gare des Baux Maraîchers. Un commerçant accuse les flics de lui avoir extorqué ses 3 millions Fcfa.

Les faits? D’après Les Echos, tout a commencé quand Babacar Mb, chauffeur et frère du commerçant est arrivé à la gare avec son véhicule de transport en commun.

Il commence à débarquer les bagages des passagers du bus, s’empare d’un sachet contenant une grande quantité des médicaments, qu’un «coxeur» dont il déclare ignorer l’identité lui a confié avec le numéro de téléphone du destinataire, un certain Serigne Modou S, aux fins de le lui remettre de sa part dès qu’il arrivera à la gare routière des Baux Maraichers de Pikine.

Comme convenu, arrivé au poste de police de la gare, il a aussitôt téléphoné Serigne Modou, qui l’a rejoint illico-presto sur les lieux. Le sachet à la main, Babacar, en compagnie de Serigne Modou, se rend au poste de police de la gare et déclare aux agents qu’il vient de Kaolack, où des douaniers lui ont confisqué son permis de conduire et son certificat d’immatriculation et d’aptitude technique à hauteur du check-point de Guinguinéo.

Les gabelous ont agi de la sorte lorsqu’ils ont découvert au cours d’un contrôle de routine dans le véhicule du chauffeur l’importante quantité de médicaments dans le sachet. Ensuite, ils lui ont remis une lettre-convocation pour le jeudi 29 octobre prochain.

Les agents de police des Baux maraîchers rendent alors compte à leur supérieur hiérarchique, qui leur a donné les instructions d’usage, notamment une fouille corporelle du commerçant Serigne Modou. F

Finalement, les flics de la gare routière ont conduit le commerçant au commissariat de police pour nécessité d’enquête préliminaire.

Face aux enquêteurs, Serigne Modou indique avoir perdu trois millions Cfa qu’il avait gardés dans son sac à son arrivée au commissariat de police. Il jure qu’il détenait 3 millions 225.000 francs dans le sac au moment de sa conduite au poste de police des Baux Maraîchers.

Interpellé, le patron des flics du poste de la gare routière plaide non coupable et affirme n’avoir vu ni la couleur encore moins l’ombre du pognon. Il précise avoir ordonné, comme de coutume, à ses hommes de fouiller le commerçant Serigne Modou.

Coup de théâtre !!! Quelque temps plus tard, les agents du poste de police de la gare routière restituent les trois millions de francs Cfa – qui avaient disparu mystérieusement du sac – au frangin et accompagnant du commerçant.

Des mesures administratives disciplinaires ont été immédiatement prises à l’encontre des agents de police indexés.

Ils ont été mis au frigo pour le moment. Aussi, une demande d’explication a été adressée à leur chef de poste, qui sera mis en taule pendant dix jours au Camp Abdou Diassé de Dakar.

Check Also

MEDINA: UN ENFANT DE 3 ANS TUÉ DANS L’EFFONDREMENT D’UNE DALLE

La dalle d’un immeuble s’est effondré à la Médina à la Rue 31 angle 30. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR