gakou

GO Malick Gackou, fane la tocc  ?

Dès qu’il a été installé maire de Guédiawaye,  Ahmed Aidara a posé un acte fort vis-à-vis de Malick Gackou, leader du Grand Parti.

Il a fait de son mentor le maire honoraire de la Ville de Guédiawaye, par reconnaissance. Surtout reconnaissance à l’endroit de celui qui l’a mis en selle, et soutenu sa candidature. Voilà ce qu’il avait  dit exactement: .« Je rends grâce à Dieu et je voudrais spécialement et du fond du cœur remercier mon mentor et grand frère de sang, le Président Malick Gakou, sans qui rien ne serait possible. Cette victoire lui est dédiée pour tout ce qu’il a accompli pour moi.

 

La suite, on la connaît. Dès leur arrivée à l’Assemblée, Ameth s’est senti pousser des ailes, jusqu’à demander à ses camarades de coalition de le porter candidat à la tête de l’Hémicycle. Ce que ces derniers refusèrent, mais qui n’ arrêtera pas le « revuyeur » de presse.

D’où ce climat de suspicion qui règne dans les rangs de YAW, et que nous résume un de ses membres:

« Kham sa bop si beugg sa bope la, te Ahmeth  khamna bopam. » S’il fait donc du forcing pour devenir Président de l’Assemblée Nationale alors qu’il ne sait même pas faire la différence entre une proposition de loi et un projet de loi, c’est ce qu’on le lui a demandé. Et si son mentor Malick Gackou  Président du Grand parti (moom  fou mou todj sakhe pour réclamer ce titre? ) ne pipe un mot  sur l’affaire, c’est  qu’il doit savoir de quoi ça retourne.  Aussi simple que ça ».

Possible.  Mais resterait toujours à savoir à qui profiterait directement le crime

 

Sébé

A propos de Mohameth

Check Also

IMG 20220928 WA0058

Décès d’Alexandre DEMEIDEROS, membre du CA du MEDS

Alexandre DEMEIDEROS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR