Nguekhokh : Une nouvelle ère s’ouvre
Nguekhokh : Une nouvelle ère s’ouvre

Nguekhokh : Une nouvelle ère s’ouvre

Fin de 25 ans de calvaire pour la commune de Nguekhokh et ses environs. Ce, suite à la réalisation d’ouvrages hydrauliques par la Sones dans un périmètre urbain et péri-urbain.

Une nouvelle ère s’ouvre pour la commune de Nguekhokh. En cette veille de la fête de korité, les populations de Nguekhokh ont réalisé leur rêve. Depuis 25 ans aucune incorporation n’a été faite par la Sones.  3,2 milliards FCFA ont été consacrés pour la réalisation des ouvrages hydrauliques dans ladite commune. Le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), Charles Fall, martèle  « qu’une incorporation nécessite la souscription aux règles de bonne gouvernance consignées dans le contrat d’affermage qui régit nos relations avec la SEN’EAU ».

De plus un réseau hydraulique de 56 kilomètres contre 20 pour l’ancien réseau, deux forages (F3 et F4) d’une capacité cumulée de 5060 m3/jour, soit un quadruplement de la capacité, un château d’eau d’une capacité 1.100 m3 contre 200 m3 pour l’ancien soit un peu plus de 5 fois l’ancienne capacité. La SONES, société publique de patrimoine en charge de la réalisation des ouvrages de production avec son partenaire privé SEN’EAU, qui a la charge de cette distribution depuis le 1er janvier 2020, suite à une sélection par appel d’offres international ont procédé à une cérémonie pour le lancement de cette incorporation.

Le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), Charles Fall, agrée aux règles de bonne gouvernance consignées dans le contrat de réservation qui régit nos relations avec la SEN’EAU ». Dans le cadre du Projet Eau potable et Assainissement en Milieu urbain (PEAMU), 2,2 milliards FCFA ont permis de réaliser des forages, un château d’eau et 56 kilomètres de réseau. Ensuite, sur fonds propres, 5000 branchements seront réalisés dans le cadre du changement des anciens compteurs de l’ASUFOR par les compteurs de la SEN’EAU pour un coût global d’1 milliard FCFA”, défend Charles Fall. « Je suis en mesure de vous annoncer la fin de la phase de mise à niveau des ouvrages. Nous sommes prêts, avec notre partenaire SEN’EAU, à démarrer l’exploitation. Une bonne nouvelle, surtout pour les dames. Une nouvelle ère s’ouvre dans l’alimentation en eau potable de votre commune ».

 

 

DJANGA DIA

Check Also

Appui Tabaski: les orphelins de la pouponnière Lamine Coulibaly habillés et chaussés par Abdoulaye Khouma. 

Les orphelins de la pouponnière Lamine Coulibaly de Bongré, commune de Kaolack, ont été appuyés …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR