Gestion des inondations à Touba: Antoine Felix Diome " « Il y a encore du travail à faire… »
Gestion des inondations à Touba: Antoine Felix Diome " « Il y a encore du travail à faire… »

Gestion des inondations à Touba: Antoine Felix Diome  » « Il y a encore du travail à faire… »

Le travail de pompage des eaux pluviales des quartiers inondés de la ville de Touba sera poursuivi et renforcé avant la célébration de l’édition 2022 du grand Magal prévu le 15 septembre prochain, a assuré, lundi, le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome.

Le ministre a exprimé son espoir que les fidèles puissent passer un très bon Magal grâce à un tel dispositif d’évacuation des eaux pluviales. ’’Pour cela, on a mis en place une capacité de pompage de plus 2100 mètres cubes par heure sur le site de Keur Niang, principal réceptacle des eaux pluviales des quartiers de Touba’’, a-t-il indiqué. M. Diome a souligné que le dispositif pompage mis en place cette année a permis de contenir les eaux du bassin de Keur Niang. Il a évoqué aussi des « actions d’anticipation » avec une électropompe d’une capacité de 1000 mètres cubes par heure sur le même site. « En substance, nous allons continuer le travail de pompage qui va s’accentuer avec l’augmentation de la capacité de pompage et le renfort d’hydro-cureurs sur Touba’’, a-t-il déclaré au terme d’une visite effectuée sur quelques sites de pompage et bassins de la ville sainte de Touba. « Ce dispositif de pompage a permis d’endiguer les eaux pluviales de façon gravitaire vers des quartiers impactés par le passé’’, s’est-il encore réjoui.

Le ministre de l’Intérieur a par contre souligné que tout n’est pas terminé dans ce volet de gestion des inondations.  « Il y a encore du travail à faire mais cela ne peut se faire que dans le cadre de travaux structurants’’, a relevé Diome. Il a indiqué que ces travaux structurants sont déjà engagés avec le plan d’assainissement de la ville de Touba d’un montant de 23 milliards de francs CFA.

Selon lui, d’autres actions ont été menées avec l’arrivée de camions hydro-cureurs pour soulager les populations affectées des zones sans déversoir et exécutoire. De même, il a annoncé qu’un second bassin de captage d’une capacité de 40 à 60 hectares est en cours de réalisation sur le site de Keur Cap. « On est en train de mettre en œuvre une deuxième solution au niveau de Keur Cap dont les travaux vont s’étendre de plusieurs hectares », a-t-il déclaré.

À propos Mor Fall

Vérifier aussi

pandémie

Conditions de Santé pour la Prévention et la Préparation aux Pandémies: AMS adopte une nouvelle résolution

La 76e Assemblée mondiale de la Santé (AMS) qui s’est tenue récemment a marqué une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR